Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 05:45
Déposez les armes et pacifiez votre relation au temps !

 

Le temps est parfois vécu comme une contrainte, voire comme un ennemi à abattre. Certains d'entre nous ont toujours l'impression de courir après lui et de ne jamais en avoir assez.

 

Engagés dans une bataille perdue d'avance, nous mettons alors tout en oeuvre pour en gagner toujours plus, ne pas en perdre davantage ou tenter vainement d'en mettre de côté.

 

D'autres considèrent le temps comme une ressource au service de notre accomplissement et de notre bien-être.

 

Et si nous changions de paradigme ? Et si nous cessions de considérer le temps comme notre ennemi juré dont l'objectif premier serait de nous nuire ?

 

Dédiabolisons le temps une fois pour toutes et retrouvons notre plein pouvoir ! Car non, il n’a pas fomenté en secret un plan machiavélique pour vous mettre des bâtons dans les roues, à vous en particulier, et transformer votre quotidien en enfer. Il ne se réjouit pas non plus, vous narguant de son rire diabolique, de toutes les fois où vous vous sentez débordé(e) et où vous courez après lui. Non, à vrai dire, ne vous en déplaise, il se fiche royalement de ce qui vous arrive car contre toute attente, il est résolument neutre.

 

Souvenez-vous, le temps est ce que nous en faisons, et tant que vous ne reconnaîtrez pas votre part de responsabilité dans le fait que vous manquiez de temps ou non, vous aurez du mal à mettre en œuvre les changements que vous espérez.

 

Déposez les armes une fois pour toutes, pacifiez votre rapport au temps et faites de lui votre meilleur allié car il peut réellement le devenir si vous apprenez à le regarder différemment.  Vous y parviendrez en portant un regard lucide et dépassionné sur la façon dont vous le vivez et le gérez actuellement.

 

  • Avez-vous parfois l’impression de manquer de temps ? Ou au contraire de le gaspiller ?
  • Est-ce qu’il vous arrive de vous sentir complètement débordé, voire surmené ?
  • A quelle fréquence ? Dans quelles circonstances précisément ? Et pour quelles raisons, à votre avis ?

 

Prenez le temps de relire vos réponses et de les analyser :

 

Quelle est votre part de responsabilité ?

 

Qu’est-ce qui coince, finalement ?

 

  • Avez-vous accepté trop d’obligations ?
  • Vous êtes-vous lancé dans beaucoup trop de projets à la fois ?
  • Attendez-vous toujours le dernier moment pour vous atteler à la tâche ?
  • Avez-vous pris l’habitude de partir à la dernière minute lorsque vous quittez un endroit pour en rejoindre un autre ?
  • Vous laissez-vous trop facilement distraire par les réseaux sociaux ?
  • Avez-vous du mal à poser des limites et à dire non ?
  • Surestimez-vous votre capacité de travail ?

 

Bien évidemment, il ne s'agit pas, à travers ce travail d'auto-analyse, de s'auto-flageller ou de culpabiliser, surtout pas, mais simplement de reconnaître, quand elle existe, notre part de responsabilité, et de mettre le doigt, enfin, sur les leviers concrets sur lesquels on peut agir et les marges de manoeuvre qui sont à notre portée !

 

 

 


 

 

Car l'accélération du temps dont il est souvent question ne provient pas uniquement "des autres", ou de la société, même si cette dernière y contribue largement depuis l’avènement des nouvelles technologies. Nous sommes nous aussi à l'origine de cette perception d’urgence et de vitesse. Nous nous mettons nous-même, et beaucoup plus souvent qu’on ne l’imagine, en situation de devoir courir, accélérer le rythme, rattraper notre retard, avec cette impression tenace de ne pas pouvoir prendre notre temps.

 

Pourtant, dans certains cas, il suffit simplement de ralentir un tout petit peu le rythme pour ne plus avoir en permanence cette sensation de courir, pour sentir plus de fluidité et de douceur dans l'enchaînement de nos activités et surtout pour mettre plus d'oxygène dans notre quotidien.

 

Comme des petites soupapes qui permettent de se poser, de reprendre son souffle puis de repartir.

 

Se lever 10 minutes plus tôt pour moins se presser le matin avant de partir, quitter son travail 5 minutes plus tôt et marcher au lieu de courir pour aller chercher son enfant à l’école, manger un peu moins vite en prenant le temps de savourer son repas, boire en conscience, s'arrêter 2 minutes pour respirer calmement et clarifier son esprit avant de repartir plus serein, il suffit souvent de quelques aménagements mineurs pour faire une différence réelle dans son ressenti d'accélération du temps.

 

 

 

 

* Extrait tiré de mon dernier livre, Magical Timing - L'art de retrouver du temps pour soi (2017, Rustica Editions)

                      

                      Diane BALLONAD ROLLAND

                    

 

 

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi, mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

 

Je m’appelle Diane, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Gestion du temps et Equilibre de vie depuis 2010, et je suis la maman imparfaite de 3 enfants.

Je suis auteur de Magical Timing, l'art de retrouver du temps pour soi (Rustica Editions), J’arrête de procrastiner (Eyrolles), et Envie d’être zen et organisée? (Tournez la page).

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.

 

"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)

 

 

{Mes 50 mantras} PDF à télécharger gratuitement