Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 05:20
Crédit photo : Barbara Rolland

Crédit photo : Barbara Rolland

 

Parce qu’elle est la réponse la plus évidente à l’agitation du monde, la méditation dans sa forme laïque connait ces dernières années un essor qui ne faiblit pas.

 

Elle séduit autant le dirigeant d’entreprise (qu'il soit homme ou femme) qui a besoin de s’extraire de la pression à laquelle il est quotidiennement soumis que le parent surmené en quête de sérénité, et ses bienfaits désormais scientifiquement reconnus lui permettent de se tracer un chemin, bien qu’encore timide, dans le monde du travail et les écoles.

 

 

MAIS EN QUOI CONSISTE-T-ELLE EXACTEMENT ?

 

La pleine conscience consiste simplement à porter délibérément son attention (sa conscience, donc) sur l’instant présent, ou sur un objet en particulier : il peut s’agir de notre souffle, d’une partie de notre corps, des sons qui nous entourent, d’un point situé devant nous.

On peut la pratiquer de différentes manières : la plus courante et la plus connue est la position du lotus, assis en tailleur mais les occidentaux, moins habitués à cette position, peuvent également s’asseoir sur une chaise, les mains posés sur les cuisses.

On parle alors de "pratique formelle" : s’asseoir chaque jour, si possible à la même heure, pour un temps défini à l’avance, 20 minutes, 45 minutes, selon sa disponibilité.

Un temps durant lequel on ne fait rien d’autre que de ramener sa conscience sur l’objet de son attention.

 

 

Intégrer la méditation de pleine conscience dans sa vie

 

L’exercice, bien qu’à portée de tous, est pourtant plus difficile qu’il n’y parait car les distractions, qu’elles soient extérieures à nous (bruits divers, interruption inattendue…) ou qu’elles proviennent de nos pensées (liées le plus souvent au passé ou au futur), de nos sensations (position inconfortable, envie de se gratter, picotement…) ou des émotions qui nous traversent, feront leur possible pour détourner notre attention.

La pratique de la méditation demande en effet de la régularité, de la constance et de la détermination pour en ressentir les bienfaits sur son bien-être, son efficacité et sa santé. C’est la raison pour laquelle de nombreux néo-méditants finissent par abandonner la pratique au bout de quelques temps.

Le manque de temps est très régulièrement invoqué enfin pour justifier une absence ou un abandon de pratique. Je reconnais qu’il peut être difficile de bloquer chaque jour 45 minutes dans son agenda pour méditer !

 

 

Crédit photo : Barbara Rolland

 

En revanche, il devient facile d’intégrer durablement la méditation dans sa vie quand on s’autorise à la pratiquer sur des temps plus courts : s’asseoir pendant 5 minutes, au réveil ou avant de se coucher, ou encore une petite minute juste avant d’entrer en réunion ou de se rendre à un rendez-vous, en voiture ou dans la salle d’attente. 60 secondes durant lesquels vous choisissez sciemment d’arrêter le temps et de porter votre conscience sur votre ressenti ou sur le rythme de votre respiration…

Car s’asseoir pendant une minute, c’est déjà pratiquer la méditation.

 

Car s’asseoir pendant une minute, c’est déjà pratiquer la méditation.

 

En la pratiquant souvent, dès que vous en avez l’occasion ou que vous en ressentez le besoin, et surtout sans culpabiliser de ne pas pouvoir y consacrer plus de temps, vous ne tarderez pas à éprouver vous aussi des bénéfices concrets sur votre quotidien.

Vous vous sentirez moins stressé(e), plus calme, plus centré(e), avec un esprit plus clair, une conscience de soi et des autres aigüe et une plus grande ouverture sur le monde qui vous entoure.

 

 

Programme MBSR : mon bilan 2 ans après !

 

Je me souviens de la difficulté que j'avais rencontrée lorsque je m'étais engagée, il y a 2 ans déjà, à méditer chaque jour 45 minutes pendant 8 semaines, dans le cadre du programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction:)

Un vrai casse-tête défi, que j'avais malgré tout relevé avec une pointe non dissimulée de fierté !

Aujourd'hui, avec un recul de 2 années et une pratique quotidienne certes (bien) plus courte que 45 minutes (j'alterne sans complexe entre pratique formelle et pratique informelle), je peux désormais dire que la méditation, plus que jamais, fait partie de ma vie. 

 

 

Une ressource pour aller plus loin

 

 

Dans le service où j’exerce, à l’hôpital Sainte-Anne, une fois que nous avons initié nos patients à la méditation, nous souhaitons bien sûr continuer de les aider à maintenir leur démarche.

C’est pourquoi, depuis des années, nous leur proposons de revenir librement, deux fois par mois, participer à des séances de maintien et d’approfondissement de leur pratique de la pleine conscience. Nous méditons ensemble une demi-heure, puis nous discutons de ce qui nous aide au quotidien.

En les écoutant durant ces échanges, nous avons rapidement été frappés par l’importance non seulement des méditations longues, mais aussi des petits moments de pleine conscience, de quelques minutes, ouverts dans le flot des activités de la journée : pour se recentrer, pour affronter une difficulté, pour savourer un bon moment…

Ce livre (et son CD audio) vous invite à vivre 40 parenthèses semblables, 40 moments de quelques minutes durant lesquels se recueillir va nous enrichir, et nous faire aimer la vie.

Christope André, 3 minutes à méditer (L'Iconoclaste)

13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 05:25
{Coup de coeur} La révolution Calme est en marche !


S'arrêter quelques minutes, laisser filer un peu de temps (...), histoire de tenir le stress à distance et de reprendre la main. Tout cela n'est pas pour autant une "non-activité". Quand on n'est plus dans le "faire", on conçoit des espaces d'imagination. En bref, on est plus intelligent.

Laurent Schmitt, Le temps pour soi

 

C'est un petit livre bleu, vous ne pourrez pas le rater en librairie et sa couverture est déjà une invitation au calme.

Mais si j'ai choisi de vous en parler aujourd'hui, ce n'est pas tant pour contribuer, à ma mesure, à la promotion du livre mais bien parce que je suis également persuadée, et j'en fais l'heureux constat chaque jour, qu'une révolution Calme est en marche.

Oui, rien que ça ! Je m'explique.

 

 

Faire le choix du calme intérieur

 

Le calme intérieur est un état formidable qui, chaque fois qu'on l'expérimente, nous rapproche un peu plus de la sérénité à laquelle nous sommes de plus en plus nombreux à aspirer.

Une aspiration qui nous réunit autour d'une idée simple : prendre le temps, stopper notre course folle, nous détacher progressivement de l'activisme à tous prix, revenir à plus de simplicité.

 

En apprenant à faire le calme en soi, à travers la méditation de pleine conscience, comme le propose ce livre (entre autres, car le livre regorge de propositions très différentes les unes des autres, et se dévore des yeux autant qu'il se lit !), ou simplement en s'accordant 5 minutes de silence, on fait le choix de reprendre la main et de retrouver la lucidité que nous perdons quand nous réagissons à l'agitation du monde. 

 

"Etre calme ne se décrète pas, être calme résulte d'une quête personnelle. C'est vous qui décidez..."

 

 

La proposition du livre : "Apaisez votre esprit, changez le monde"

 

"La vie moderne est épuisante  rejoignez la révolution Calme.

Des trains retardés, des emails à ne plus savoir qu'en faire, il est grand temps de faire une pause. Rechargez les batteries et vivez l'instant présent. 

Ce livre a trois objectifs : revenir à la paix intérieure, se réapproprier son espace, et prendre le temps.

Grâce à mélange d'activités créatives et de textes d'inspiration, Calme vous ouvrira au plaisir et à la richesse de votre vie quotidienne.

 

  • Savourez un chocolat.
  • Perdez-vous dans un labyrinthe.
  • Ramassez une feuille, faites sécher une fleur.
  • Eteignez votre téléphone quelques minutes.
  • Marchez. Dans n'importe quelle direction. Sans but.

 

Calme est une source d'inspiration, un guide pratique sans aucune règle. Faites-en ce que vous voulez. Lisez-le de temps en temps, quand vous en avez envie. Soyez calme, soyez libre, soyez vous-même."

 

Son auteur, Michaël Acton-Smith, est le fondateur de Calm et l'une des personnalités les plus influentes de l'industrie digitale britannique. Il vit à Londres.

 

 

 

 

Coaching express : choisir d'être calme

 

Choisir d'être calme, c'est renoncer à ce qui vous barre la route pour y accéder.

 

1- Pourriez-vous me donner votre idée personnelle du calme ?

  • Quand vous pensez au calme, à quoi pensez-vous ?

  • Quelles sont les images qui vous viennent spontanément à l'esprit ?

  • A quels mots (mots-clés ?), à quels symboles l'associez-vous ?

2- Stoppez votre lecture et faites la liste, là maintenant, de tous ces faits et gestes, paroles et comportements qui sont incompatibles avec votre idée personnelle du calme.

 

Que notez-vous ?

 

 

 

 

Bon à savoir !

 

Calm, c'est aussi une appli, disponible en version iOS et Android (gratuite, avec achats intégrés), qui propose plusieurs méditations de pleine conscience (en anglais uniquement) avec en fond visuel vidéo et sonore plusieurs possibilités de scène que j'ai trouvées plutôt agréables (lac paisible, pluie qui tombe, rivage marin, etc.) et réellement apaisantes.

L'appli propose également de créer son profil de méditant et de programmer des alertes pour sa pratique.

 

A suivre, je l'espère, une version française des méditations !

 

 

 

Calme, 15 € (disponible également en format Kindle)

 

Signé par Diane de Zen et Organisée ! - dans Calme Calm Pygmalion Méditation Pleine Conscience
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 05:30
Faire le cadeau de son attention à l'autre {Coaching}

Cultiver une présence attentive à l'autre

Carl Honoré, journaliste canadien vivant à Londres, écrivain, chroniqueur et auteur du best-seller L'éloge de la Lenteur, s’est intéressé à la lenteur suite à une brutale prise de conscience qui, selon ses dires, "lui ouvre les yeux" : en 2004, alors en transit à l’aéroport de Londres, après avoir hésité à acheter un livre intitulé : « Comment raconter l’histoire du soir à ses enfants en moins de 60 secondes », il réalise l’absurde de la situation : celui de passer à côté de sa « vraie » vie.

Pris dans le tourbillon de la vie, sans cesse occupés à nous souvenir de ce que nous n'avons pas fait ou de ce qu'il nous reste à faire, nous avons tous expérimenté le fait d'être là sans être vraiment là, le fait d'entendre l'autre sans vraiment l'écouter. Notre difficulté à être pleinement présent, conjugué à la difficulté de l'autre à l'être pour nous, est un frein à la création d'une relation authentique et nourrissante.

La qualité d'un échange dépend de votre capacité à démontrer à l'autre un véritable intérêt pour lui et ce qu'il dit. En effet, si vous ne réagissez pas à ce qui est dit, si vous êtes concentré sur vous, voire si vous coupez la parole, vous constaterez rapidement que la discussion va se tarir.

Les véritables moments d'écoute sont rares : faites-en le cadeau à votre interlocuteur.

 

L'attention : un pur acte d'amour

« L’attention est un autre nom pour l’Amour quand celui-ci ne se contente pas d’émotions ou de bonnes volontés mais devient l’exercice quotidien d’une rencontre avec ce qui est, avec ce que nous sommes. »

Jean-Yves Leloup, Un art de l’attention

Etre attentif à l’autre, c’est lui dire Je t’aime. Je suis là pour toi. C’est lui faire passer le message : Tu es important pour moi.

L’attention que nous portons au monde, à soi, aux autres, est ce que nous avons de plus précieux. Car là où se porte votre attention, se concentrent à proportions égales votre temps et votre énergie.

Or, comme nous le savons si bien, notre temps comme notre énergie ne sont pas des ressources illimitées. Les choix que vous faisons jour après jour donc toute leur importance.

Interrogez-vous sans détour sur la qualité de l’attention que vous choisirez de porter à vous-même et aux autres.

Faites-le délibérément, en conscience.

 

{En pratique} Créer une bulle de calme pour soi et son enfant

Quel parent n'a jamais entendu son enfant lui reprocher de ne pas l'écouter ? "Tu ne m'écoutes pas !""Tu n'as rien entendu de ce que je t'ai dit !". Même tout petits, nos enfants sentent lorsque nous ne sommes pas vraiment disponibles pour eux. Et très vite, ils s'en énervent et nous le reprochent.

Ecouter vraiment son enfant, c'est "lui offrir une présence enveloppante qui crée un profond sentiment de sécurité". Et parfois, il suffit de créer entre lui et nous les conditions qui favoriseront un échange et une écoute de qualité, comme par exemple :

  • Eteindre la télévision (avez-vous remarqué combien ce seul geste ramène instantanément le calme chez soi, même temporairement ?).
  • Mettre nos smartphones (encore eux !) en silencieux.
  • Partir s'isoler tous les deux dans une pièce au calme pour discuter.
  • S'installer confortablement, même pour un échange de courte durée.
  • Montrer à l'autre sa disponibilité (physique et psychique) : "Je suis là pour toi".

 

Jeanne Siaud-Facchin, psychologue clinicienne et auteur de l'incontournable Tout est là, juste là (Odile Jacob, 2014), propose aux parents un petit exercice pour être sûr d'être présent :

"Quand votre enfant vous parle, centrez-vous sur les sensations que ses paroles procurent en vous. Simplement sur les sensations. Ainsi, vous vous sentirez être là. Régulièrement, assurez-vous, en vous reconnectant aux sensations corporelles, que vous n'avez pas "débranché". Au début, cela vous demandera une vigilance particulière. Puis, une fois entraîné, vous le ferez spontanément. Ce qui vous permettra de "revenir" très vite dès que vous avez dérivé de vos pensées. Un exercice valable en toutes circonstances. En couple. Avec des amis. Dans des situations professionnelles. La qualité de l'écoute change profondément la relation. A tous les niveaux. Etre en présence, c'est être authentiquement là. Pleinement là".

 

{Coaching} CETTE SEMAINE, J'ACCORDE MA PLEINE ATTENTION A L'AUTRE

 

Tout au long de cette semaine, je vous propose de vous engager à accorder votre pleine attention à l'autre, qu'il s'agisse de l'un de vos enfants, de votre conjoint, d'un(e) ami(e), d'un collègue, d'un client, d'un passant qui vous arrête en pleine rue pour demander son chemin !

Mon objectif à travers cet exercice est de vous faire expérimenter une qualité d'expérience différente de celle où nous n'accordons notre attention qu'à moitié (et parfois encore moins).

Soyez pleinement présent(e) à l'autre, écoutez-le vraiment, faites-lui consciemment le cadeau de votre attention et observez simplement ce qui se passe :

1) En vous d'abord.

  • Que remarquez-vous en vous ? Comment vous sentez-vous ?

  • Vous remarquerez probablement que vous vous sentirez plus centré, moins dispersé, peut-être plus calme aussi.

  • Quoi d'autre ?

2) En l'autre enfin. 

  • Votre interlocuteur réagit-il différemment que d'habitude ? Que percevez-vous de différent chez l'autre ?
  • Quelles sont, enfin, les difficultés que vous avez éventuellement rencontrées au terme de cette expérience d'une semaine ?

En réalité, vous constaterez rapidement qu'accorder sa pleine attention à l'autre change toute la qualité de la relation...

Expérimentez-le cette semaine concrètement et venez partager avec moi votre ressenti et me dire ce que cela a changé dans la relation.

 

Belle semaine à vous sous le signe de la présence attentive et bienveillante !

4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 06:30

 

Ancien trader, Gilles Vernet a travaillé dans les années 90 dans les plus grandes banques internationales. Vivant à un rythme frénétique, il a tout quitté en 2001 après avoir appris que sa mère était atteinte d’une maladie incurable.

Ce saut dans le vide l’a emmené à se recentrer sur ses passions : l’écriture et la transmission. Il a écrit des scénarii pour la télévision (dont Joséphine Ange Gardien) et s’est lancé dans une carrière d’instituteur.

Passionné de longue date par la question du temps et du développement exponentiel de la modernité, c’est la lecture du livre « Accélération » d’Hartmut Rosa qui l’a décidé à réaliser un film sur ce sujet. Pour la première fois, un livre proposait une analyse philosophique de ce phénomène dont ses années dans la finance lui avaient montré en même temps le pouvoir et l’absurdité.

En partageant ses interrogations avec ses élèves, il a été sidéré par la justesse de leurs réflexions et a décidé de filmer cette classe multiculturelle, symbole de l’école Républicaine, qui livrait une image bien plus optimiste que celle véhiculée parfois par les média.

 

Pourquoi nos sociétés recherchent-elles toujours plus de croissance ?

 

A quel impératif obéit cette accélération alors même que ces enfants de 10 ans mettent en évidence ses limites ?

 

 

 

Voilà des mois que j'attends de pouvoir découvrir le documentaire de Gilles Vernet et de vous en parler ici ! En salle le 20 avril prochain, l'équipe du film part en tournée à travers plusieurs villes de France pour une projection en avant-première : dès le 6 mars à Rennes, le 11 mars à Avignon, le 13 mars à Montpellier, le 13 avril à Paris, etc. (Toutes les dates et villes ici).

 

 

 

 

Devenez co-producteurs du film en soutenant sa diffusion

 

Vous pouvez soutenir le projet et la diffusion du film en devenant co-producteurs via Touscoprod.com à partir de 5 € ! 132 "coprods" ont déjà financé près de la moitié du montant nécessaire à une plus large diffusion. Il nous reste 32 jours à compter d'aujourd'hui pour apporter notre soutien à Gilles Vernet et à son équipe.

 

http://www.touscoprod.com/fr/toutsaccelere

 

 

J'arrête de vivre à 100 à l'heure : appel à témoignages

 

A la suite de la projection du film à la SCAM début 2015, Anne Ghesquière et Gwenaëlle Painvin, mes éditrices, ont proposé à Gilles Vernet d’écrire un livre « J’arrête de vivre à 100 à l’heure ! » dans la même collection que J'arrête de procrastiner, mon tout dernier livre, chez Eyrolles. Autant vous dire qu'il me tarde déjà de le lire !

Ce livre intégrera des témoignages vécus tant pour constater le problème que pour y apporter des alternatives.

http://toutsaccelere.com/

Facebook - Twitter

 

13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 05:18

      

 


La Pleine Conscience est la conscience sans jugement de chaque instant, que l'on cultive en prêtant attention.

Jon Kabat-Zinn

 

Hier, et pour 8 semaines, j'ai démarré à titre personnel et en qualité de stagiaire (une fois n'est pas coutume !) le programme MBSR

MBSRMindfulness Based Stress Reduction, littéralement Réduction du Stress par la méditation en Pleine Conscience, a été créé et développé dans les années 1970, par Jon Kabat-Zinn, Docteur en biologie moléculaire et Professeur de Médecine, Fondateur de la «clinique de Réduction du Stress» et du «Centre pour la Pleine Conscience en Médecine» à l’Université de Médecine du Massachusetts (U.S.A.) et auteur de nombreux livres sur le sujet.

Le Programme MBSR est basé sur la pratique de la Pleine Conscience. Il peut se définir comme "un entrainement rigoureux et systématique à la méditation en Pleine conscience sous sa forme laïque".

C'est une façon de porter son attention sur l'expérience, sur tout ce qui arrive dans votre vie, et qui vous amène à vous sentir plus connecté(e) avec vous-même et les autres.

 

Ce programme de 8 semaines vous apprend à :

  •  Vous relaxer, vous occuper de vous, ne plus vous laisser submerger par des pensées envahissantes, ruminations, auto dénigrement, mieux gérer les émotions perturbatrices comme la colère, la peur, la tristesse ou les troubles de l'humeur.

  • Mieux vivre les sensations pénibles, douleurs, fatigue, nervosité, etc.

  • Acquérir de nouvelles compétences pour faire face aux difficultés de la vie et calmer l'agitation intérieure, cultiver un esprit de paix. 

 
 

"En faisant attention à l'expérience vécue et éprouvée sans filtre : on accepte ce qui vient, sans jugement ; on ne décide pas si c'est bien ou mal, désirable ou non, sans attente ; on ne cherche rien de précis ; on développe de nouvelles formes de contrôle et de sagesse."

 
 

Pratiquant essentiellement la Pleine Conscience informelle, j'ai souhaité, en m'inscrivant il y a quelques semaines, m'offrir un temps de ressourcement et installer durablement une pratique plus formelle de la méditation (je vous raconterai la façon dont j'ai vécu et intégré cette expérience à l'issue des 8 semaines, fin juin prochain !). 

Je me suis dit que c'était une plutôt jolie façon de terminer cette année scolaire bien chargée professionnellement et de me mettre en condition pour aborder la période estivale avec plus de sérénité.

L'une de mes stagiaires, que je coache à titre individuel aujourd'hui, a suivi ce même programme l'année dernière et en a retiré de nombreux bénéfices.

 

  • D'un point de vue pratique et dès mon inscription, cela m'a d'abord "contrainte" à bloquer sur mon agenda tous mes mardis après-midi, entre le 12 mai et le 30 juin prochain ! Imaginez : 2h 30 bloqués chaque semaine sans exception pour cet enseignement dispensé par Béatrix Toto sur Montpellier (http://www.mbsr-montpellier.com/) et cette pratique collective ! 

 

  • En m'inscrivant, je me suis également engagée à pratiquer chez moi pendant 45 minutes durant toute la durée du programme, et ce quelles que soient les circonstances (congés, jours fériés, week-ends, etc.) !

 

  • Enfin, une journée complète de méditation de Pleine Conscience est organisée à la fin du programme (21 juin dans notre cas), pour finir d'installer durablement la pratique.

 

La réussite de ce programme repose essentiellement sur la rigueur et le respect strict de ses règles, notamment ces deux règles-ci :

  • Ne jamais rater une séance collective (sauf "vraie" urgence).
  • Pratiquer sans exception, week-ends et jours fériés compris, chez soi pendant 45 minutes.

 

Aujourd’hui, le programme MBSR est enseigné dans plus de 250 centres dans le monde et plus de 18 000 personnes l’ont suivi. Ses bienfaits ont été validés scientifiquement. 

Ce programme est accessible partout dans le monde et délivré uniquement par des instructeurs formés (vous trouverez la liste des instructeurs en France et dans le monde via ce lien http://www.association-mindfulness.org/membres-actifs.php?page=8&origine=).

 
Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur la Pleine Conscience, je vous suggère de démarrer par l'un des derniers livres de Jon Kabat-Zinn, Reconquérir le moment présent... et votre vie - La méditation de pleine conscience pour les débutants (2014, Les Arênes). Le livre contient par ailleurs un CD audio proposant 5 méditations guidées.
 
 
                              
 
 
Aujourd’hui, le programme MBSR est enseigné dans plus de 250 centres dans le monde et plus de 18 000 personnes l’ont suivi. Ses bienfaits ont été validés scientifiquement.
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 06:00

 

Un coeur tranquille et sage Méditation pour les enfants

 

Un coeur tranquille et sage - La méditation, un art de vivre pour les enfants, qui vient de paraître aux Editions Les Arênes, est mon Coup de coeur de la semaine, et un cadeau que j'ai offert à ma fille, âgée de 5 ans aujourd'hui (et un peu à moi aussi !).

Bien sûr, je n'ai pas résisté longtemps à l'envie de partager ce plaisir avec vous, bousculant même mes priorités de ce matin (hier matin pour vous) pour rédiger à la hâte ce petit billet ;-)

Si vous avez aimé le livre, que dis-je, le Best-seller Calme et attentif comme une grenouille, dont je vous avais parlé dans mon billet de Septembre 2012, 10 astuces pour devenir une maman zen, vous aimerez forcément celui-ci !

Une Pépite comme je les aime, qui regorge de conseils simples et destinés à mettre la méditation de la pleine conscience à portée de tous, et en particulier des enfants.


 

Voici en quelques lignes le pitch du livre :


"La Pleine conscience n'est pas un luxe, elle est au coeur de nos vies. Susan Greenland (l'auteure) démontre brillamment  comment cette pratique quotidienne est pour l'enfant un outil majeur d'épanouissement, pour toute sa vie." Matthieu Ricard

 

A l'école ou à la maison, les parents et les professeurs demandent tous les jours aux enfants d'être attentifs et sages. Mais ils ne leur expliquent pas comment y parvenir. Et si la chance de nos enfants était une technique inventée il y a 2 400 ans ?

La méditation est un apprentissage extraordinaire pour acquérir plus de calme, de concentration, mais aussi pour développer la curiosité, la confiance en soi et l'ouverture aux autres.

Dans un monde où jeux vidéo, téléphones portables et ordinateurs entraînent agitation et troubles du sommeil, le pouvoir de quelques exercices tout simples est spectaculaire.

Depuis plus de quatorze ans, Susan Greeland a mis au point une méthode spécialement adapté aux enfants. Inventif et ludique, ce livre restitue la quintessance de son travail validé par l'université de Californie.

 

"Ce livre met la pleine conscience à la portée des enfants, des parents et des enseignants." Jon Kabat-Zinn

24,80 € - Les Arênes

 
Le livre, plutôt consistant, très agréable au toucher (j'adore le livre en tant qu'objet...) et à lire, propose également un CD de 8 exercices faciles pour apprendre aux enfants (de 5 à 12 ans) à se concentrer, à se calmer et à se sentir plus heureux.

Voici l'une de ces méditations guidées, La méditation sous la pluie : apprendre l'impermanence, et ça tombe bien car c'est celle que j'ai testée avec ma fille hier à son retour de l'école, elle a beaucoup aimé (et m'a fait rire en prime car elle répondait directement à la voix, elle était trop mignonne !).


 

 

Enfin, le livre est émaillé ici et là d'exercices pratiques à faire seul ou ensemble (parents et enfants) comme l'étirement en étoile de mer, les Bulles dans l'espace, la marche lente et silencieuse, Tic-tac, le pendule, la conscience au volant, trier les haricots les yeux fermés, le cerf qui parlait, les super pouvoirs, etc... 

 

Pour aller encore un peu plus loin sur le sujet, je vous invite également à lire l'exellent livre de Jeanne Siaud-Facchin, psychologue clinicienne, psychothérapeute, fondatrice des centres Cogito'Z, paru en avril 2014 chez Odile Jacob : Tout est là, juste là.

 

Tout-est-la--juste-la.jpg

 

Il était enfin question de la méditation de pleine conscience pour les enfants (et les ados !) sur Télématin le 1er septembre dernier à travers un reportage portant sur l'un des ateliers de Jeanne Siaud-Facchin.

 

La méditation pour enfants sur Télématin France 2

 

Plus qu'une pratique, un véritable "art de vivre pour cultiver l'équilibre, la concentration et la joie"...


                      

                      Diane BALLONAD ROLLAND

                    

 

 

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi, mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

 

Je m’appelle Diane, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Gestion du temps et Equilibre de vie depuis 2010, et je suis la maman imparfaite de 3 enfants.

Je suis auteur de Magical Timing, l'art de retrouver du temps pour soi (Rustica Editions), J’arrête de procrastiner (Eyrolles), et Envie d’être zen et organisée? (Tournez la page).

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.

 

"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)

 

 

{Mes 50 mantras} PDF à télécharger gratuitement