Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 04:57
Le temps et moi : mon programme de méditation avec Petit BamBou !

 

Quel grand bonheur en cette rentrée 2017 de vous présenter enfin le programme de méditation que nous avons conçu avec la célèbre application pour méditer, Petit BamBou !

Vous connaissez probablement déjà Petit BamBou

En deux mots, car on ne la présente plus, Petit BamBou est la start-up à l'origine de "Méditer avec Petit BamBou", un service digital de méditation, disponible sur iOS, Android et sur le web.

Leader en France et dans le monde francophone, l'application vient de franchir la barre symbolique du million d'utilisateurs (2 000 nouveaux par jour !) et compte plus de 875 000 fans sur Facebook. 

Les 8 premières séances sont gratuites, et permettent de s'initier à son rythme à la méditation. Les utilisateurs ont également la possibilité de s'abonner pour accéder au catalogue complet  de près de 500 méditations, à partir de 4,99€/mois (consulter l'ensemble des programmes du catalogue ici).

***

Je vous laisse imaginer ma joie (et un peu ma fierté aussi, n'est-ce pas !) quand Benjamin, l'un des co-fondateurs de l'app, m'a contacté par mail pour me proposer de travailler ensemble sur un programme de gestion consciente du temps...

 

C'était un soir d'avril 2016, vous savez, un de ces soirs qui vous apportent de belles et délicieuses surprises, comme nous les aimons tous : 

"Bonjour Diane,
Je voulais vous dire que j’adorerais faire un programme de méditation sur la gestion du temps et la procrastination. Voilà c’est mon envie du soir !! Je la partage.
A bientôt peut être pour brainstormer sur ce projet!"
 
 
Nous nous connaissions déjà avec Benjamin puisque nous avions beaucoup échangé par mail et que j'avais déjà relayé sur le blog son challenge #8jourspourmediter en novembre 2015.
 
Mais là, c'était une proposition que je ne pouvais pas laisser passer, et qui semblait tellement évidente... C'est exactement cela, une évidence : allier méditation et gestion consciente du temps !
 
Adepte depuis longtemps de la méditation, j'ai suivi il y a quelques années le programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) et intégré une pratique tant formelle qu'informelle dans mon quotidien, mais aussi dans le coeur même de mon travail.
 
Quoi de mieux que la méditation pour arrêter cette folle accélération du temps et se centrer sur l'être plutôt que sur le faire...
 
Quoi de mieux pour quitter le mode multitasking et réapprendre à habiter pleinement l'instant présent et se consacrer au seul objet de notre attention ?
 
Quoi de mieux pour prendre du temps pour soi, et plus globalement, pour enfin prendre soin de soi ?
 
 
 

Pourquoi ce programme "Le temps et moi" ?

 

 
Pris dans l'accélération folle des modes de vie, débordé par le poids de la charge mentale et le stress professionnel (au point de voir un nombre croissant de burn-out) et parfois aussi prêt à tout pour éviter l'ennui, notre relation au temps est au coeur de vos vies !
 
Or les approches traditionnelles pour gérer son temps, seules, atteignent leurs limites. Elles sont souvent présentées comme une approche structurée, rationnelle, parfois même disciplinée par des listes de choses à faire (les fameuses TODO) et des apps dédiés à la gestion des tâches.
 
En ralentissant et en s'arrêtant de FAIRE pour s'entraîner à ETRE en méditant, il est possible de retrouver un équilibre, de prendre davantage conscience de sa dimension intérieure et son ressenti, et de faire plus appel à son intuition pour avancer.
 
Le rapport au temps est justement au coeur du projet Petit BamBou.
 
Chaque méditant doit en effet commencer par décider d'en faire une habitude et d'y consacrer du temps (chaque jour idéalement). Or trouver ce temps pour pratiquer est le principal frein au développement de la méditation de pleine conscience.
 
Pour réduire les obstacles matériels et mentaux en travers de sa propre intention, Petit BamBou a conçu une app mobile, qui permet de méditer n'importe où et n'importe quand, de précharger les séances pour les moments hors connexion, de programmer des rappels (en évitant les injonctions contre productives).
 
Mais il manquait quelque chose pour se réconcilier encore plus avec le temps qui passe, avec l'instant présent...

 

La pleine conscience n'est pas le nouvel outil de management pour mieux gérer son temps. Elle permet surtout de travailler son discernement, de distinguer l'urgent de l'important, de répondre avec attention plutôt que de réagir avec rapidité...".

Christophe André

 

Dès nos premiers échanges, l'équipe de Petit BamBou a mis l'accent sur une intention commune : aider le grand public à revenir à l'essentiel et à pacifier la relation au temps.

Et en effet, après le blog, les livres, les formations, les ateliers, ce projet était pour moi une opportunité formidable de toucher un public encore plus large et de transmettre ma vision d'une relation au temps apaisée et sereine, celle qui m'anime et m'habite depuis 2010.

Nous avons donc travaillé pendant des mois, et c'est peu de le dire, pour concevoir ce programme et nourrir des séances de méditation de pleine conscience qui permettent, de façon générale, d'entraîner son mental à apprivoiser le temps et en particulier de lever de nombreux freins à une pratique régulière de la méditation.

J'ai mis beaucoup plus de temps à écrire ces séances, d'abord parce que mon hiver, vous le savez, a été très compliqué, mais aussi parce que l'écriture de séances de méditation n'a rien à voir avec l'écriture linéaire d'un livre ou même d'un article de blog, à laquelle je suis habituée...

Cela fut pour moi un vrai challenge à relever, et un apprentissage qui m'a obligée à sortir de ma zone de confort... et de certitude ! ;)

Mais le résultat vaut largement tous ces efforts car nous sommes aujourd'hui très fiers du résultat. Les premiers retours que nous recevons sur le programme, en ligne depuis fin août, sont déjà très, très encourageants !

 

Je vous laisse le découvrir ci-dessous via une petite introduction vidéo : 

 

 

Un programme de 18 séances de 15 minutes

 

Le programme Le temps et moi, accessibles aux abonnés, compte 18 séances de méditation d'une durée de 15 minutes en moyenne.

Il invite à faire de simples pauses régulières de 15 minutes, guidées par son smartphone, pour se réapproprier son temps avec bienveillance et confiance, et être plus efficace en habitant l'instant présent !

 

Il vise surtout à développer, à distiller, progressivement, par petites touches, sans jamais forcer, un rapport au temps différent, serein, lucide, bienveillant, plus doux avec soi...

 

  • Un rapport au temps qui saurait nous placer de nouveau au coeur de nos priorités et cesserait de faire passer les besoins des autres avant les nôtres, tout aussi légitimes, sans culpabilité inutile et souvent démesurée.

 

  • Un rapport au temps pour accepter (de ne pas tout faire, de dire non...) tout en observant nos éventuelles résistances, croyances, attachements ou dépendances !

 

  • Un rapport au temps enfin qui nous permettrait de nous redécouvrir et de renouer avec notre nature profonde et notre créativité naturelle, toutes deux étouffées par des journées souvent vécues en apnée.

 

Extrait du programme Le temps et moi app Petit BamBou conçu par Diane Ballonad Rolland du blog Zen & Organisée
Ecouter un extrait

 

 

Une présentation presse au Musée d'Orsay

 

Nous avons eu le grand bonheur de le présenter à la presse vendredi dernier dans le cadre magnifique et inspirant du Café Campana au Musée d'Orsay.

Benjamin et moi avons accueilli les journalistes présents pour leur présenter le programme et notre intention commune, et leur proposer une méditation guidée en plein coeur de l'effervescence du Café Campana.

Quelle expérience délicieuse (et quelle chance !) de méditer au coeur même du Musée d'Orsay, sous la grande horloge qui surplombe le café ! 

 

 

Pour finir, retrouvons-nous ce midi de 12h à 13h en chat LIVE sur Facebook pour continuer à parler du temps et des voies qui peuvent nous permettre de le réapprivoiser ! 

S'inscrire et participer à l'événement

 

 

Je vous dis donc à tout à l'heure peut-être !

Diane

 

21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 05:20
Crédit photo : Barbara Rolland

Crédit photo : Barbara Rolland

 

Parce qu’elle est la réponse la plus évidente à l’agitation du monde, la méditation dans sa forme laïque connait ces dernières années un essor qui ne faiblit pas.

 

Elle séduit autant le dirigeant d’entreprise (qu'il soit homme ou femme) qui a besoin de s’extraire de la pression à laquelle il est quotidiennement soumis que le parent surmené en quête de sérénité, et ses bienfaits désormais scientifiquement reconnus lui permettent de se tracer un chemin, bien qu’encore timide, dans le monde du travail et les écoles.

 

 

MAIS EN QUOI CONSISTE-T-ELLE EXACTEMENT ?

 

La pleine conscience consiste simplement à porter délibérément son attention (sa conscience, donc) sur l’instant présent, ou sur un objet en particulier : il peut s’agir de notre souffle, d’une partie de notre corps, des sons qui nous entourent, d’un point situé devant nous.

On peut la pratiquer de différentes manières : la plus courante et la plus connue est la position du lotus, assis en tailleur mais les occidentaux, moins habitués à cette position, peuvent également s’asseoir sur une chaise, les mains posés sur les cuisses.

On parle alors de "pratique formelle" : s’asseoir chaque jour, si possible à la même heure, pour un temps défini à l’avance, 20 minutes, 45 minutes, selon sa disponibilité.

Un temps durant lequel on ne fait rien d’autre que de ramener sa conscience sur l’objet de son attention.

 

 

Intégrer la méditation de pleine conscience dans sa vie

 

L’exercice, bien qu’à portée de tous, est pourtant plus difficile qu’il n’y parait car les distractions, qu’elles soient extérieures à nous (bruits divers, interruption inattendue…) ou qu’elles proviennent de nos pensées (liées le plus souvent au passé ou au futur), de nos sensations (position inconfortable, envie de se gratter, picotement…) ou des émotions qui nous traversent, feront leur possible pour détourner notre attention.

La pratique de la méditation demande en effet de la régularité, de la constance et de la détermination pour en ressentir les bienfaits sur son bien-être, son efficacité et sa santé. C’est la raison pour laquelle de nombreux néo-méditants finissent par abandonner la pratique au bout de quelques temps.

Le manque de temps est très régulièrement invoqué enfin pour justifier une absence ou un abandon de pratique. Je reconnais qu’il peut être difficile de bloquer chaque jour 45 minutes dans son agenda pour méditer !

 

 

Crédit photo : Barbara Rolland

 

En revanche, il devient facile d’intégrer durablement la méditation dans sa vie quand on s’autorise à la pratiquer sur des temps plus courts : s’asseoir pendant 5 minutes, au réveil ou avant de se coucher, ou encore une petite minute juste avant d’entrer en réunion ou de se rendre à un rendez-vous, en voiture ou dans la salle d’attente. 60 secondes durant lesquels vous choisissez sciemment d’arrêter le temps et de porter votre conscience sur votre ressenti ou sur le rythme de votre respiration…

Car s’asseoir pendant une minute, c’est déjà pratiquer la méditation.

 

Car s’asseoir pendant une minute, c’est déjà pratiquer la méditation.

 

En la pratiquant souvent, dès que vous en avez l’occasion ou que vous en ressentez le besoin, et surtout sans culpabiliser de ne pas pouvoir y consacrer plus de temps, vous ne tarderez pas à éprouver vous aussi des bénéfices concrets sur votre quotidien.

Vous vous sentirez moins stressé(e), plus calme, plus centré(e), avec un esprit plus clair, une conscience de soi et des autres aigüe et une plus grande ouverture sur le monde qui vous entoure.

 

 

Programme MBSR : mon bilan 2 ans après !

 

Je me souviens de la difficulté que j'avais rencontrée lorsque je m'étais engagée, il y a 2 ans déjà, à méditer chaque jour 45 minutes pendant 8 semaines, dans le cadre du programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction:)

Un vrai casse-tête défi, que j'avais malgré tout relevé avec une pointe non dissimulée de fierté !

Aujourd'hui, avec un recul de 2 années et une pratique quotidienne certes (bien) plus courte que 45 minutes (j'alterne sans complexe entre pratique formelle et pratique informelle), je peux désormais dire que la méditation, plus que jamais, fait partie de ma vie. 

 

 

Une ressource pour aller plus loin

 

 

Dans le service où j’exerce, à l’hôpital Sainte-Anne, une fois que nous avons initié nos patients à la méditation, nous souhaitons bien sûr continuer de les aider à maintenir leur démarche.

C’est pourquoi, depuis des années, nous leur proposons de revenir librement, deux fois par mois, participer à des séances de maintien et d’approfondissement de leur pratique de la pleine conscience. Nous méditons ensemble une demi-heure, puis nous discutons de ce qui nous aide au quotidien.

En les écoutant durant ces échanges, nous avons rapidement été frappés par l’importance non seulement des méditations longues, mais aussi des petits moments de pleine conscience, de quelques minutes, ouverts dans le flot des activités de la journée : pour se recentrer, pour affronter une difficulté, pour savourer un bon moment…

Ce livre (et son CD audio) vous invite à vivre 40 parenthèses semblables, 40 moments de quelques minutes durant lesquels se recueillir va nous enrichir, et nous faire aimer la vie.

Christope André, 3 minutes à méditer (L'Iconoclaste)

17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 05:40
S'offrir une retraite de quelques jours une à deux fois par an

Lorsque l’agitation du monde se fait trop grande, et que le stress devient difficile à gérer, une option, à laquelle, je le sais par expérience, vous ne pensez pas forcément, s’offre à vous : vous retirer du monde pour quelques jours.

Il est des moments dans la vie où malgré nos efforts répétés et notre bonne volonté d’y arriver, nous rencontrons des difficultés à faire face au quotidien. Les réveils sont difficiles, les sauts d’humeur plus fréquents, la lassitude et la fatigue s’installent. Nous saturons littéralement, de choses à faire, d’informations, de sollicitations, d’idées, de contacts et d’échanges, dans la vraie vie comme sur les réseaux sociaux. Notre cerveau s’embrouille, nous perdons de vue nos priorités, et le sens que nous donnons à nos actions.

Avec cette impression de nous perdre en chemin. Au sens propre du terme.

 

C’est un sentiment que j’éprouve périodiquement, au moins une à deux fois par an, après une longue période d’activités intenses par exemple, ou lorsque je n’ai pas suffisamment déconnecté de mon travail.

Alors, une à deux fois par an, quand je sens que je me suis moi aussi perdue en chemin, je m’organise pour partir seule quelques jours, sans mari ni enfants. Je pars deux ou trois jours seulement, parfois une semaine, jamais plus.

Je m’offre alors une retraite silencieuse dans l’un des nombreux lieux de retraite méditative en France, ou je choisis de m’installer dans un éco hébergement situé en pleine nature. Je n’ai pas besoin de partir loin, il m’est même arrivé de rester à proximité de mon lieu de vie, dans un hôtel confortable. Bien sûr, je désactive l’ensemble de mes notifications et déconnecte tous mes outils digitaux. Je conserve uniquement la possibilité d’appeler ou d’être appelée, pour prendre des nouvelles de mes proches et être jointe en cas d’urgence.

J’en profite pour me reposer d’abord, et savourer le calme retrouvé.

Je me nourris du silence qui m’enveloppe et m’apaise.

Je lis, beaucoup. J’écris aussi, toujours.

Toutes les conditions sont réunies pour prendre de la hauteur sur ce que je vis si intensément le reste du temps.

Mes idées deviennent plus claires, mes priorités évidentes. Elles ont en réalité toujours été là, mais le brouhaha ambiant les avait temporairement masquées.

 

Je reviens apaisée, sereine, reposée et heureuse de retrouver mes proches.

 

Je reviens apaisée, sereine, reposée et heureuse de retrouver mes proches.

Je m’offre également quelques jours de retraite lorsque je veux travailler sur la stratégie de développement de mon entreprise. Me retrouver seule, face à moi-même, pour définir ou redéfinir le cap que je souhaite donner à mes activités professionnelles, est un moment délicieux que j’affectionne tout particulièrement.

Ma créativité, lorsque je m’isole de l’agitation du monde, s’en trouve décuplée. Il devient si facile de clarifier ses intentions et de faire des choix conscients, éclairés, alignés.

Lorsque j’évoque dans mes ateliers et formations ces différentes expériences de courte retraite, qu’elle soit méditative, créative (lorsque je dois terminer l’écriture d’un livre par exemple) ou stratégique, mes stagiaires sont d’abord surpris puis rapidement enthousiasmés par cette perspective de temps retrouvé, à laquelle ils n’avaient tout simplement pas pensé… avant de programmer sans plus attendre une première retraite de quelques jours dans leur agenda !

 

 

 

                      

                      Diane BALLONAD ROLLAND

                    

 

 

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi, mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

 

Je m’appelle Diane, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Gestion du temps et Equilibre de vie depuis 2010, et je suis la maman imparfaite de 3 enfants.

Je suis auteur de Magical Timing, l'art de retrouver du temps pour soi (Rustica Editions), J’arrête de procrastiner (Eyrolles), et Envie d’être zen et organisée? (Tournez la page).

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.

 

"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)

 

 

{Mes 50 mantras} PDF à télécharger gratuitement