Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 05:30

     

       

 

C'est avec beaucoup de fierté que j'ai apporté, il y a quelques mois, ma (modeste) contribution au 2ème livre de Sophie-Charlotte Chapman et de Sandrine Franchet, Le guide des Entrepreneuses Créatives, paru en juin dernier chez Eyrolles !

 

Après le succès de leur tout premier livre, Vendre et mettre en avant ses créations, les deux auteures du blog Les Entrepreneuses Créatives avaient envie d'aller plus loin, en partageant dans ce nouvel opus leur expérience d'entrepreneuses : 

 

"Créez et entreprenez en toute sérénité !

Lancer son business créatif, c'est apprendre à se gérer seule et créer les bases d'une structure qui se voudra solide. S'organiser, gérer, communiquer, financer, se former... Autant de conseils pratiques que vous dénicherez dans ce guide, complété et illustré de témoignages de professionnels du fait-main. Et parce qu'entreprendre est aussi une aventure personnelle très forte, vous saurez également comment croire en vous, vous affirmer, faire face à la solitude de l'entreprenariat à domicile et équilibrer vie personnelle et vie professionnelle."

 

J'ai été, pour ma part, longuement (3 pages !) interviewée dans le chapitre "Je gère mon temps".

 

                   

 

                   

 

Extrait : 

"Comment gérer son temps au jour le jour ?

En s'appuyant sur deux leviers fondamentaux : 

  • la gestion des priorités ;
  • la planification.

Une fois ces deux leviers maîtrisés (ce qui est plus difficile qu'il n'y paraît) et bien intégrés (au-delà de la simple compréhension intellectuelle), on change radicalement de regard sur le temps et on passe, progressivement, d'un sentiment de temps subi à un sentiment de temps choisi. On reprend en main, tout simplement, la gestion de son temps.

Plus concrètement, il importe de ne pas se fixer plus de 3 à 5 grandes priorités par jour. En identifiant ces 3 à 5 grandes priorités, on fixe le cap pour la journée. On sait précisément ce que l’on doit faire en priorité, on clarifie ses intentions dès le début de sa journée. C’est aussi ce qui va nous permettre, par de petites astuces, d’arbitrer plus facilement des conflits d’urgence. En adoptant ce principe, on retrouve plus facilement la sensation d’avoir concrètement et réellement avancé à la fin de la journée.

La planification, quant à elle, permet de faire de la place dans son agenda pour tout ce qui est important pour soi ou dans le cadre de ses missions. Elle permet d'anticiper, de prendre de l'avance, de faire le tour d'une question, d'une activité, d'un projet.

Si vous ne planifiez pas, vous vous laisserez guider par tout ce qui est urgent et s'impose à vous et vous ne pourrez pas avancer sur ce qui vous tient à cœur, et donc sur tout ce qui relève de votre valeur ajoutée."

 

Vous y trouverez également tout un tas de conseils judicieux et de témoignages plus riches les uns que les autres.

Parmi eux, celui de Karine Saunier, des Enfants Nomades, qui a fait appel à une Boutique de Gestion lorsqu'elle a démarré sa petite entreprise, de May Lopez, graphiste freelance et auteur du blog Vie de Miettes, qui nous explique de quelle manière faire un bilan tous les six mois lui permet de réfléchir sur son travail et sur la façon dont elle l'exerce, ou encore de Céline Boura, fondatrice et dirigeante de l'agence Le luxe d'être soi, qui nous parle de "ce supplément d'âme qui fonde la valeur ajoutée de votre entreprise".

 

*** Un guide indispensable pour les créatives (et pas seulement !)  qui souhaitent se lancer dans la folle et délicieuse aventure de l'entreprenariat ! ***

 

#leguidedesentrepreneusescreatives

Le guide des Entrepreneuses Créatives, 18 €, Eyrolles

Le blog des Entrepreneuses Créatives

 

 

19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 05:30

 

       

 

 

Travailler de chez soi n’est pas si évident qu’il n’y parait. Passée l’euphorie des premières semaines, les néo-home-workers parviennent plus ou moins rapidement au même constat : « Fichtre ! C’est bizarre, j’ai l’impression d’être moins efficace que lorsque j’étais salarié(e) ! ».

Un sentiment qui mêle étonnement, déception et, dans certains cas, découragement, voire démotivation… 

 

Oser réinventer votre cadre de travail !

Ce qui m'étonne le plus souvent, c'est que les travailleurs à domicile (et j'en ai accompagné un certain nombre !) continuent de vouloir travailler et s'organiser de la même manière qu'avant, lorsqu'ils étaient salariés.

Et passent ainsi à côté d'une grande force : celle de tirer profit de cette nouvelle vie pour imaginer, créer, inventer de nouvelles règles et une nouvelle façon de travailler, à la fois rigoureuse (l'auto-discipline étant essentielle à toute bonne organisation et gestion de son temps) et créative.

Histoire d'avancer, concrètement, en posant des jalons fiables et solides, tout en se faisant plaisir et sans jamais oublier les raisons de son choix.

En réalité, le secret pour s'épanouir lorsqu'on travaille de chez soi est résumé dans ces deux adjectifs: 
 

 "(une façon de travailler) à la fois rigoureuse et créative".
 

L'entreprise qui vous salarie vous offre, en plus de votre salaire et d'un éventuel statut social, un cadre de travail qui peut être sécurisant et rassurant. C'est elle qui fixe vos horaires de travail, qui décide d'être flexible ou pas avec ces mêmes horaires, qui vous permet plus ou moins de concilier votre travail avec votre vie personnelle, bref qui fixe toutes les règles qui régissent votre travail.

Lorsque vous travaillez de chez vous, ce cadre de travail n'existe pas (sauf dans le cas de certaines activités), et c'est à vous de l'inventer. 

Le problème est que certains travailleurs à domicile se perdent dans cette absence de cadre ou négligent tout simplement de prendre le temps de poser ce cadre. Pourtant, cette étape est essentielle pour que vous puissiez travailler dans de bonnes conditions et y trouver des sources de satisfaction durables.

Vous êtes à la fois le Big boss, votre n+ 2, votre n+1, vos collègues, la DHR, le responsable formation, le Service compta, le Service logistique, etc. Bref, plus que jamais, vous assumez toutes les casquettes. Difficile parfois de s'y retrouver, et donc, de ne pas s'y perdre.

Contre toute attente, vous ne pourrez donc pas procéder de la même manière qu'avant et travailler "comme avant".

  • Par ailleurs, est-ce souhaitable ?
  • Est-ce cela que vous êtes venu(e) chercher en travaillant de chez vous, parfois en ayant sacrifié un salaire stable et mieux garni ?

 

Ainsi, travailler de chez vous vous permet en effet, dans la majorité des cas, de tailler une organisation sur mesure.

En profitez-vous ? Votre organisation vous ressemble-t-elle ? Vous correspond-elle ? Correspond-elle à celui ou celle que vous étiez avant, lorsque vous étiez salarié(e) ? Ou encore aux standards que vous vous faites du "bon" travailleur à domicile ?

 

Pour que votre organisation soit fluide et non contraignante, et donc opérante, elle devra vous ressembler et vous correspondre. Vous seul(e) donc pourrez l'imaginer et la construire de toutes pièces, en partant, bien sûr, de vos impératifs.

 

Osez faire preuve de créativité dans votre organisation de travail ! 

Bousculez les codes ! 

Décidez que telle semaine, vous vous consacrerez exclusivement à repenser votre stratégie commerciale, ou que telle journée sera une journée off qui vous permettra de recharger les batteries, ou encore une journée sans connections, sans téléphone ni emails, ni réseaux sociaux.

Décidez qu'une 1/2 journée par semaine, vous travaillerez à l'extérieur, dans un café, ou mieux encore si vous avez la chance de vivre à proximité de la côte, sur une terrasse face à la mer.

Décidez que votre lundi matin sera consacré à l'organisation de votre semaine et à la planification, ou que chaque jeudi midi, vous déjeunez avec une amie, votre grand, un contact professionnel ou votre moitié, etc.

 

Jouez avec cette possibilité qui vous est offerte de vous organiser (presque) comme bon vous semble. Profitez de cette liberté qu'autorise le travail à domicile et dont par ailleurs vous payez le prix en vous sentant parfois isolé(e) et insuffisamment reconnu(e)dans votre travail.


Oserez-vous imaginer d'autres façons de vivre

et d'organiser votre travail ?

 

Oserez-vous mettre de la créativité dans l'organisation de vos journées

et réinventer votre cadre de travail ?

 

 

C'est la proposition que je vous fait à travers l'atelier interactif online "Bien s'organiser pour mieux travailler de chez soi" que j'animerai du 1er au 10 juin prochain pour un petit groupe de participant(e)s.

 

Vous inscrire à l'atelier

 

 

 

 

Comment vous inscrire ?

- En cliquant sur le lien ci-dessous de l'événement, vous pouvez directement régler par carte bancaire :

https://www.weezevent.com/atelier-online-bien-sorganiser-pour-mieux-travailler-de-chez-soi-juin-2015 

Vous recevrez une confirmation d'inscription ainsi que votre billet au format pdf par email.

Tarif unique : 180 € (possibilité de règlement en deux ou trois fois via l'envoi de deux chèques de 90 € ou de trois chèques de 60 €)

 

Inscriptions ouvertes jusqu'au 31 mai 2015  minuit (ou plus tôt si la session est complète).

 

Attention  : unique session de l'année 2015 ! 
 
Prochaine session : Du 11 au 20 janvier 2016

 

 

11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 07:00

Maman-travaille-en-bas-de-chez-vous.jpg

 

Ce vendredi 14 novembre, l'association Maman Travaille organise pour la première fois et en simultané dans 5 villes de France un événement inédit : "Maman travaille en bas de chez vous".

 

Au même moment, en bas de chez elles ou presque, des "working moms" seront en train de parler de modes de garde, de gestion de carrière, d'égalité professionnelle, de grossesse active, de recherche d'emploi, de plafond de mère, de bonnes pratiques...

Des rencontres privilégiées pour toutes les mères actives qui souhaitent échanger, en petits groupes et sans tabous, sur tous les sujets qui les concernent.

Chaque rencontre sera animée par une coordinatrice Maman travaille.

 

Si vous êtes une mère active et que vous habitez l'une de ces villes (ou à proximité), vous pourrez aller à la rencontre d'une coordinatrice Maman travaille et surtout échanger avec d'autres mères actives :


* Paris / Région parisienne : Anaïs Lunet, baby-planner (matin)

* Rennes : Cécile Vandorme Martin, consultante RH (matin)

* Dijon : Jenny Longo, enseignante

* Bastia : Enora Agostini, chargée de mission RSE

* Le Mans : Marlène Schiappa, fondatrice de Maman travaille (à partir de 19h 30)

 

Inscription par mail obligatoire à mamantravaille@yahoo.fr (places limitées)

Lieu exact communiqué par mail


A propos de Maman travaille

Maman travaille est le 1er réseau de mères actives, créé en 2008 autour du blog éponyme et présidée par Marlène Schiappa (auteure, entre autres, de Pas plus de 4 heures de sommeil et des 200 astuces de Maman travaille). L'association organise régulièrement des événéments nationaux et régionaux (Journées et conférences Maman travaille, soirées, débats...) et milite en faveur d'une meilleure conciliation vie pro / vie familiale et de l'égalité parentale.

 

9782234077959-X.jpg

 

http://yahoo.mamantravaille.fr

 

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Concilier vie pro et vie perso
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 05:30

 

© Volutes jongleuses de Jesus Cordero

 

En ce mardi 2 septembre 2014, comment ne pas penser aux 13 millions d'élèves et aux 840 000 enseignants qui font leur rentrée aujourd'hui ? Boule au ventre pour certains, excitation joyeuse pour d'autres, le premier jour de la rentrée, de tous temps, n'a jamais laissé personne indifférent.

Mais ce matin, j'ai une pensée toute particulière pour ces jongleuses du quotidien qui s'apprêtent à plonger tête baissée dans le rythme effréné d'une année scolaire qui les laisse généralement sur les rotules fin juin.

Je les connais bien, voici bientôt 4 ans que je les accompagne et qu'elles partagent avec moi leur fatigue, leurs stress, leurs difficultés parfois à ne pas tomber dans leur numéro d'équilibriste.

4 ans que je travaille avec elles pour qu'enfin, elles OSENT se réapproprier leur temps, réaffirmer leurs besoins et se placer de nouveau au coeur de leurs priorités.

L'entreprise n'est pas toujours simple car elles sont souvent perfectionnistes au travail comme à la maison, exigeantes avec elles-mêmes comme avec les autres. Elles travaillent beaucoup, s’investissent dans tout ce qu’elles entreprennent, probablement trop, et se mettent une grande pression. Elles ne s’autorisent plus à lâcher-prise et à prendre soin d’elles et culpabilisent dès qu’elles sortent du cadre de leurs multiples contraintes. Elles se sentent régulièrement épuisées, écrasées par le poids des obligations, cernées par les contraintes horaires et éprouvent de plus en plus de difficultés à faire face à un quotidien qui parfois les écrase, se transformant progressivement en robot, branchées sur pilote automatique.

Sur-sollicitées en permanence, coincées dans une vie binaire rythmée par les obligations professionnelles et familiales, ces « jongleuses du quotidien », à fortiori quand elles sont mères, doivent composer jour après jour avec une impression tenace de toujours courir après le temps et de ne jamais parvenir, ou si peu, à prendre un peu de temps pour elles, avec à la clé un risque souvent négligé de burn-out.

 

A toutes les jongleuses du quotidien, d'ici ou d'ailleurs, que vous me lisiez aujourd'hui ou plus tard, comme un grand cri du coeur, j'ai envie de vous dire ceci :

 

- Placez-vous réellement au coeur de vos priorités ! Vous n'en serez que plus disponible pour les vôtres. Et cela ne fera pas de vous une égoiste, bien au contraire.

 

- Protégez-vous des sollicitations de toute nature, sachez ce qui compte réellement pour vous et préservez votre temps, et votre énergie, comme le ferait une louve avec ses petits. Il s'agit de votre temps, ne le bradez pas !

 

- Votre agenda est la représentation visuelle de votre temps. Sanctuarisez votre agenda dès aujourd'hui en bloquant noir sur blanc, des plages de temps définies pour vous, pour votre conjoint, pour votre famille, pour vos projets. Le temps pour vous, en particulier, est non négociable. N'attendez pas d'être prise dans les rouages du rouleau compresseur pour vous réserver ce temps, sans quoi vous ne le ferez plus.  Cela vous permettra, progressivement, de passer d'une représentation linéaire à une représentation stratégique de votre temps. 

 

- Calmez le jeu dès que vous sentez que le rythme s'emballe. Faites redescendre la pression. N'attendez pas de ne plus en pouvoir. Ne poussez pas la machine au-delà de ses capacités... Reportez s'il le faut le dîner chez vos amis et autres sorties prévus le prochain week-end si vous sentez que votre priorité est de vous reposer et appréciez ce temps retrouvé.

 

- Bref, soyez plus à l'écoute de votre ressenti, de vos besoins du moment, de votre fatigue. Votre corps, lui, ne ment jamais.

 

Plus vous prendrez l'habitude d'écouter et de ressentir vos propres besoins, et je sais très bien que vous êtes nombreuses à ne plus le faire depuis des années (considérez-le comme un (ré)apprentissage), plus rapidement vous trouverez et conserverez cet équilibre si précieux et si fragile à la fois.

 

Plus facilement, enfin, vous tiendrez le cap dans la durée.

 

Car c'est finalement de cela dont il est question. Il ne s'agit pas de griller ses cartouches en deux mois mais bien d'avancer le plus sereinement possible au travers de cette nouvelle année scolaire qui démarre aujourd'hui et qui va vous amener, sur dix longs mois, à trouver votre propre tempo entre travail, trajets, école(s), activités, courses, organisation familiale (qu'elle soit partagée ou non, collective ou non), repas, projets, vacances, sorties, contretemps de toutes sortes, bonnes et/ou mauvaises nouvelles et autres défis du quotidien...

 

Belle route, et ne vous perdez pas en chemin ...

 



Signé par Zen et Organisée ! - dans Concilier vie pro et vie perso
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 06:00

affiche_HD.jpg

 


La conciliation vie pro / vie perso à l'honneur !


"Trouver l'équilibre"
, voici le thème central de la 11ème Semaine pour la Qualité de Vie au travail 2014 organisée comme chaque année et depuis 2004 par le réseau ANACT/ARACT (Agence National pour l'Amélioration des Conditions de Travail) et qui se déroulera sur Paris et en régions du 16 au 20 juin 2014 : 

"Concilier vie privée et vie professionnelle : santé, égalité et organisations du travail en questions".


Ex-Responsable de la Prévention, intervenant régulièrement dans les entreprises sur la prévention des Risques psychosociaux et le bien-être au travail, adhérente depuis 2013 de la Charte de la Parentalité en entreprise, je me réjouis du choix de l'ANACT de mettre le focus sur un sujet qui peine encore, malgré les progrés enregistrés ici et là (et encore trop souvent dans les grandes entreprises uniquement), à s'imposer, dans le secteur privé comme dans le secteur public.

Dès ce 16 juin, un colloque national est organisé à Paris de 14h à 18h, durant lequel seront présentés les résultats de l'enquête TNS-Sofres : "Concilier sa vie privée et sa vie professionnelle : une question de santé, d'égalité et d'organisation du travail".

 

Selon le sondage TNS Sofres/Anact 2013 "La qualité de vie au travail, pour vous c’est quoi ?", 86 % des salariés estiment qu’il y a un lien très ou assez fort entre qualité de vie au travail et conciliation vie privée/vie professionnelle .

Pour ma part, j'assisterai demain mardi 17 à 14h à l'ESMA Montpellier à une manifestation régionale organisée par l'ARACT Languedoc-Roussillon : "La conciliation des temps : un enjeu d'organisation, de santé et d'égalité" (programme téléchargeable ici).


Lire l'interview de Dominique Vandroz (Directeur adjoint de l'ANACT).

www.qualitedevieautravail.org


Vers une réelle prise en compte de la conciliation vie pro / vie perso des salariés et agents


A l'heure où il est de plus en plus question de bien-être des salariés au travail et de prévention des Risques Psycho-Sociaux, perdure au sein des entreprises, tant publiques que privées, une kyrielle de fausses représentations qui impactent nos modes de management :

  • La parentalité et la grossesse pèsent sur les performances économiques de l'entreprise.
  • La parentalité, en particulier pour les femmes, rime avec un manque de disponibilité : pendant la grossesse et par la suite.
  • Quitter tôt le travail / être à temps partiel = être moins investi, travailler moins ou moins bien.

La culture du présentéisme, encore très présente dans les entreprises françaises, nous fait croire à tort que seul compte le nombre d'heures passées dans l'enceinte de l'entreprise. Plus nous arrivons tôt et partons tard, plus performants nous sommes. Nous savons pourtant qu'il n'en est rien, mais les stéréotypes ont la vie dure et les réunions continuent à être programmées à 18h et les Comités de direction le mercredi !

On sait aussi que l'un des principaux freins au développement du télétravail en France s'explique par une culture managériale basée sur le présentéisme (encore) et une crise de confiance qui incite les managers à vouloir garder un contrôle visuel de leurs collaborateurs.

Il est urgent de déconstruire les idées reçues et de faire évoluer les mentalités en matière de management.

L'enjeu aujourd'hui est  de taille : il s'agit de lever les craintes et réticences (pour ne pas dire résistances) associées à de nouveaux modes d'organisation du travail (le télétravail en est un exemple parmi de nombreux autres), et donc de nouveaux modes de pensées.

L'entreprise de demain devra nécessairement, pour évoluer, s'appuyer sur une vision plus humaine, voire humaniste, de son management, et apprendre à composer avec une "flexibilité positive" bénéfique pour toutes les parties prenantes, qui respectent l'individu et ses contraintes/besoins/aspirations sans renoncer, loin s'en faut, à sa performance économique. Bref, une relation gagnant-gagnant dans laquelle les intérêts sont partagés !

 
Manager autrement


Le manager de demain devra nécessairement savoir faire preuve de souplesse (et donc de flexibilité) et d'ouverture. Il devra abandonner une vision taylorienne du travail basée sur le contrôle et la productivité et apprendre à faire confiance. Plus concrètement, et afin de favoriser une meilleure conciliation vie pro / vie perso, il évitera les horaires de réunion tôt le matin ou tard le soir, il encadrera l'envoi d'emails aux heures tardives et le week-end, il favorisera l'accès au temps partiel choisi pour tous, sans impact sur la vie professionnelle.

Au-delà de la conciliation vie pro / vie perso, l'entreprise d'aujourd'hui ne peut globalement plus perdurer dans des modes d'organisation du travail qui privilégient le court-termisme, le culte de l'urgence et le multi-tasking, au détriment de la santé des salariés et de la qualité de vie au travail. Le Slow Management, qui fait une percée timide mais remarquée dans les entreprises, réhabilite la qualité au détriment de la quantité, et nous rappelle que pour travailler mieux, il faut travailler plus lentement.


Réapproprions-nous notre temps, dans les entreprises aussi !

 

411754872.jpeg

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Signé par Zen et Organisée ! - dans Concilier vie pro et vie perso
commenter cet article
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 06:00

    Les-200-astuces-de-maman-travaille_c1.jpg 

 

"Pour concilier sa vie pro et sa vie perso sans basculer dans la schizophrénie ni passer par la case burn-out", il y a les fausses bonnes astuces que l'on entend malheureusement trop souvent comme boire du café, arrêter de travailler, prendre sur soi... et les vraies bonnes astuces, celles des experts sur le sujet (sociologues, psychologues, coachs, présidents d'organismes, DRH, etc... ) mais aussi et surtout celles des mamans qui travaillent ! 

Le livre Les 200 astuces de Maman Travaille, signé par Marlène Schiappa, Présidente de l'association Maman Travaille et paru aux Editions Leduc.s en avril 2013 (collection Quotidien Malin), est le guide indispensable pour toutes celles qui veulent cette année mieux concilier boulot et famille, et surtout déculpabiliser une bonne fois pour toutes ! 

L'intérêt de ce livre ? Comme le dit le titre, vous ne trouverez dans ce guide que des astuces testées et approuvées et c'est le détail qui fait toute la différence.

Qu'il s'agisse de concilier grossesse et travail, de partir en congé maternité (et d'en revenir...), de partager avec les papas, de gérer un congé parental, de déculpabiliser, de mieux s'accepter tel que l'on est et d'inventer ses propres règles ou encore de concilier recherche d'emploi et vie familiale, vous trouverez bien parmi les 200 astuces du livre (221 même !), celles qui feront tilt et vous parleront d'emblée :

"Ces 200 astuces 100 % inédites, partagées par des mamans qui travaillent, des spécialistes de la question, des pros de l'organisation, de la carrière ou de la maternité, vont surtout vous permettre de trouver votre propre voie, de faire vos propres combinaisons selon vos propres attentes. Vous ne vous reconnaîtrez peut-être pas dans toutes les astuces - qui sont parfois contradictoires, c'est tout l'intérêt de réunir plusieurs expériences et plusieurs points de vue - mais vous pourrez piocher ce qui vous convient : que vous soyez entrepreneuse, allaitante, maman solo ; avec un(des) enfant(s) scolarisé(s) ou pas, que vous ayez un mari coopératif ou pas ; que vous soyez expatriée, en congé parental, avec un conjoint overbooké, les combinaisons sont multiples et infinies."

 

Parmi celles que je préfère :

- Je pense le temps en journées, au pluriel.

- En déplacement, je profite.

- Je prends (presque) toujours mes RTT en semaine, hors mercredi

- J'instaure un temps black-out

- Réorganiser les horaires de Monsieur

- Etc...

 

Je pourrais toutes les citer car chacune de ces astuces est pertinente. Pour le petit clin d'oeil, vous retrouverez p. 126 l'astuce que j'ai confiée à Marlène Schiappa lorsqu'elle rédigeait le livre : "J'évite le syndrôme de la cinquième roue du carrosse". 

 

Petit clin d'oeil (et toute ma compatie...) aussi à celles qui s'apprêtent à retrouver le chemin du travail dans les prochains jours : voici un dossier paru dans Psychologies.com pour mieux gérer le blues de la rentrée : Réussir son retour au travail. 

 

femme_dborde_de_travail1.jpg 

 

 

Le réseau Maman Travaille

Marlène Schiappa, également auteure de L'Eloge de l'enfant roi, Je reprends le travail après bébé et Maman Travaille, a créé en 2008 le réseau Maman Travaille, "le 1er réseau des mères actives", qui réunit 160 000 personnes chaque mois sur son blog Yahoo ! et plus de 200 femmes de grandes entreprises lors des journées annuelles sur la conciliation vie pro/vie familiale.

Le réseau mène des actions de lobby en direction des élus, pouvoirs publics, médias, entreprises, publie des documents et fédère les mères actives.

L'association Maman Travaille, née en 2011 de la volonté d'une vingtaine de mères actives, n'est pas subventionnée et est apolitique. Depuis sa création, elle est largement médiatisée et son travail est unanimement saluée par les acteurs du secteur.

Je n'ai malheureusement pas pu assister cette année à la 2ème Journée Maman Travaille qui a eu lieu le 6 juin dernier à Paris mais j'étais présente lors de la toute première édition le 9 février 2012 et je vous en avais parlé dans ce billet : "Journée Maman Travaille : Plafond de mère".

 

On se donne RDV pour la troisième édition ? 

 

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Concilier vie pro et vie perso
commenter cet article
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 07:45

 Soirée des Mampreneurs invitation

 

Les Mampreneurs* du Languedoc-Roussillon organisent le mardi 18 juin 2013 à partir de 18h leur soirée annuelle au Salon du Belvédère au Corum (à Montpellier).

C'est un réseau dont je fais partie depuis mai 2011 et dont je vous avais déjà parlé dans un précédent billet, Il était une fois les Mompreneurs ! 

Créée en octobre 2010 sur Montpellier, la délégation Languedoc-Roussillon des Mampreneurs compte actuellement une trentaine de membres actifs, dont les responsables et amies : Stéfanie Robbins-Trans, pilier de l'antenne et créatrice de Soie Essentielle, Cécile Pregizer, la pétillante créatrice du blog Elleveutoo et Mélanie Moreau, créatrice de l'excellente agence de Relations-Presse Mémo RP.

J'ai moi-même eu le plaisir de porter l'association et de contribuer à son développement local en tant que Responsable de région de septembre 2011 à septembre 2012, aux côtés de Stéfanie Robbins-Tran et de Nadège Zils.


Soirée Mampreneurs Montpellier 25 mai 2012 (13)

Pour cette nouvelle édition, l'association innove et organise le Salon des Mampreneurs, dès 18h. Ce salon est une invitation à découvrir les richesses et la diversité de ces femmes qui ont choisi de créer leur entreprise pour notamment mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle et familiale.

A partir de 19h 30, la soirée, organisée avec le soutien de la Ville de Montpellier, est ouverte à tous. C'est une occasion de se rencontrer, se retrouver, de partager et de passer une soirée agréable, autour d'un buffet dinatoire concocté par l'association Femmes et Actions en Méditerranée, partenaire de l'évènement.

Evidemment, j'y serai, et notamment pour retrouver mes "collègues" mampreneurs avec lesquelles j'ai partagé de nombreux Mamcafés en 2011 et 2012, beaucoup moins (voire pas de tout !) depuis début 2013, et qui me manquent énormément !

 

Soirée Mampreneurs Montpellier 25 mai 2012 (7)

Entrée libre au salon

Participation à la soirée (buffet) : 20 €

(date limite d'inscription : vendredi 14 juin)

Inscription : mompreneurslr@gmail.com - 06 26 18 12 42

 

Logo Mampreneurs Montpellier

 

 

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Concilier vie pro et vie perso
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 07:00
Happy-Families-1.jpg
  
Un lieu unique pour souffler et se retrouver
 
Imaginez...
 
Vous êtes parents ? Vous jonglez entre travail, nounou, et autres rdv et vous n'avez plus de temps pour vous ? Vous êtes en congé maternité ou parental et vous aimeriez bien bénéficier de conseils pratiques et rencontrer des amis dans un lieu adapté à votre bébé ?
 
Si vous habitez Paris (en attendant que le concept soit décliné en Province, n'est-ce pas Garance ? #messagesubliminal), Happy Families est fait pour vous !
  
Chez Happy Families, vous pourrez profiter d'un message détente, dégustez un thé avec vos amis en attendant que le petit termine son atelier éveil musical, vous offrir une nouvelle coupe ou prendre un cours de pilates pendant qu’il s'éclate avec ses copains dans l’espace de jeux !
  
Chez Happy Families, vous trouverez tout de ce dont vous avez besoin :
  • Un café chaleureux et cosy pour grignoter un morceaux
  • Un espace pour vous faire dorloter : massage, coiffeur et autres réjouissances !
  • Des ateliers innovants pour vous et vos enfants
  • Un espace job pour reprendre votre carrière en main
  • Un espace Kiné/Ostéo/Nutrionniste pour vous réapproprier votre corps après bébé
Et tout est adapté pour vous et vos p’tits loups :
  • De la place pour vos poussettes
  • Un espace de change pour votre bébé
  • Un lieu intime pour allaiter en toute discrétion
  • Un endroit calme pour la sieste…des petits comme des grands !
  • Un espace de jeux sécurisé pour enfant
  • Du mobilier fonctionnel et adapté
Vous réservez en 1clic de souris de chez vous… et vous êtes accueillis chez nous, au coeur de Paris, 7j/7, de 8h à 20h !
  
Vous pensez que tout ça n’est un rêve… ? Voici de quoi vous donnez l’eau à la bouche…                 

 

Happy Families 3
 
Un projet citoyen avec une campagne de Crowdfunding réussie
 
Happy Families, c'est aussi un projet financé par ses futurs bénéficiaires avec une campagne de "Crowdfunding" (financement participatif) qui touche à sa fin.
 
En effet, le projet ne sera financé que si au moins 10 000 euros sont collectés avant le 6 mars minuit. Les deux jeunes entrepreneurs ont donc jusqu'à ce soir minuit pour atteindre dépasser leur objectif (car au moment même où j'écris ces lignes, ils viennent de dépasser les 100 % de financement, 102 % exactement, et j'en suis ravie !). 202 personnes ont ainsi soutenu ce projet à l'heure où j'écris (1h 16 du matin pour cette toute dernière relecture), en échange de diverses contreparties, allant d'un "bon d'achat de 10 euros Happy Families" à une "invitation exclusive et personnalisée à la "Grande inauguration presse" réservée aux médias, presse, people, TV, blogueuses", et plus encore...
 
Mais bien que l'objectif soit atteint, vous pouvez vous aussi faire partie de l'aventure et continuer à soutenir le projet en apportant votre contribution, même minime (à partir de 5 €).
 
Une adresse pour les soutenir : http://fr.ulule.com/happy-families
  
Une histoire de familles
 
Le projet est porté par un frère et une soeur, Bastien et Garance, qui ont décidé de s'associer pour accompagner les parents et les aider dans leur quotidien.
 
Et pour la petite histoire, Bastien et Garance sont aussi les enfants de Patricia et Rémy, les deux fondateurs de la 1ère crèche parentale à Paris. Une histoire de famille, je vous dis !
 
Cette première levée de fonds leur servira dans un deuxième temps à convaincre les banques de les suivre et surtout à financer le mobilier de la garderie et de l'espace de jeux pour enfants.
 
Ouverture prévue en août 2013 !
 
 
 
Happy-Families-4.JPG
 
 
Signé par Zen et Organisée ! - dans Concilier vie pro et vie perso
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 08:49

Working Girl Velo



Ce billet est un article invité de Céline, qui a contribué à mon livre en me livrant son témoignage, toujours pertinent, sur divers sujets. Elle avait profité d'un déplacement en TGV pour rédiger d'une traite 5 pages de témoignage ! J'avais beaucoup apprécié sa façon de raconter les choses, et sa vision à elle de la conciliation vie professionnelle / vie personnelle, sujet qui lui tient particulièrement à coeur. 

 

"Quand on regarde dans le dictionnaire, le cinq à sept, c'est une partie de jambes en l'air avec un homme qui n'est pas censé partager ce degré d'intimité avec nous. En pratique, je crois que le cinq à sept, pour beaucoup d'entre nous, ça évoque des moments bien moins glamour…

A l'époque où mon fils avait un an, je travaillais à Paris. La crèche fermait à 18h30. Je devais poser mon stylo, éteindre l'ordi et monter sur mon vélo. En pratique, j'avais toujours vingt bonnes minutes de retard, rien qu'au départ. Il y avait toujours un bavard qui débarquait dans mon bureau. Je ne parvenais pas à lui dire que je devais partir.

J'avais déjà l'impression de partir des heures avant tout le monde, et quelque part, je trouvais ça injuste. Plus tard, quand j'ai trouvé le truc pour mieux organiser ce moment (vous saurez comment en lisant la suite), je me suis rendue compte que c'était loin d'être vrai. Mais en ce temps-là, je n'avais pas le moyen de le vérifier. Quand j'avais enfin réussi à m'extirper du  bureau, je pédalais comme une folle pour arriver "à l'heure" à la crèche. C’est-à-dire la dernière.

Je revois encore mes coups de pédale effrénés pour arriver à l'heure.

Je pense que mises bout à bout, ces heures de méditation négative, de rumination, ont représenté une bonne part du stress de ma vie. Une fois à la maison, il me fallait encore démarrer le marathon des bains, repas à préparer, souvent dans l'urgence et la pagaille, et sans une minute pour souffler.

 

Le B-A BA d'un cinq à sept réussi

L'année suivante, j'ai pris une nounou le soir à la maison. Une personne qui ramenait mes enfants à la maison après la crèche ou l'école. Une révolution pour moi: même si j'essayais de ne pas rentrer trop tard, je n'avais pas à faire une montagne d'un petit quart d'heure de temps en temps (celui où le bavard débarque dans le bureau). La petite révolution s'est poursuivie quelques temps plus tard, quand j'ai accepté l'idée que si la nounou donnait le bain, ça serait un peu moins la course pour moi une fois rentrée.

Je me suis encore perfectionnée quelques années après (on n'arrête pas le progrès)  quand j'ai accepté l'idée que les devoirs aussi pouvaient être délégués à la baby-sitter (surtout si c'est un perle comme la mienne). Au lieu de passer une demi-heure d'affrontement et de lutte contre la fatigue face au bureau, j'ai un poids en moins en rentrant du travail si les devoirs sont faits, et bien faits, et je peux consacrer un peu plus de temps chaque soir à une activité plus agréable avec mon fils, qui d'ailleurs est parfois liée à l'école, mais pas toujours.

Au final, tous ces petits moments ont certes contribué à me faire rentrer un petit peu plus tard du bureau, mais en tous cas, mieux dans ma tete, avec une meilleure idée du "travail accompli", et je crois que mes enfants en ont profité à leur manière, en voyant leur mère plus souriante et sûre d'elle, sans dossier trucmuche en arrière-pensée dans la tête.

 

Champions du cinq à sept ?

On est vraiment devenus bons au cinq à sept, mon mari et moi, quand on s'est résolus à prévoir à l'avance les menus de chaque soir de la semaine. J'ai mis des années à m'y résoudre, tellement je trouvais ça plan-plan (ce qui est quand même le comble pour un cinq à sept !), mais en même temps, quel gain de temps et d'énergie que de se poser la question une fois et une seule dans la semaine. Solution idéale aussi pour regarder avec davantage de bienveillance le plat de pâtes qui se profile à l'horizon puisqu'on sait que demain, les légumes viendront à la rescousse pour redresser la moyenne de la semaine !

 

Le cinq à sept a tué mon couple !

Du trio 'temps pour moi', 'temps pour la famille', 'temps pour le couple', je crois bien que c'est le dernier qui pâtit souvent. Ce qui me gêne le plus dans les cinq à sept mode famille, c'est le fait de ne plus réussir à se parler! Lors des repas, les enfants racontent leurs journées, se battent, discutent…et nous, nous faisons la guerre à ces mauvaises habitudes: "ne nous interromps pas", "ne vous battez pas"…

Au final, j'ai rarement réussi à dire ce qui n'avait pas été dans ma journée avant de débarrasser la table, et je ne parle même pas de prendre des nouvelles de l'homme qui partage ma vie ! De là à se dire que la vieille habitude de ne pas laisser les enfants parler à table n'était pas si repoussante…

La meilleure solution que je puisse proposer pour ce problème, c'est la fuite ! Soit la plus lâche, en rentrant tard du boulot avec une tonne de dossiers à boucler (mais pour cela, il faudra demander à Diane de publier mon post sur la place des femmes au travail !). Soit la plus participative, avec option "baby-sitter" et un restau pour direction. Soit simplement la plus basique, en différant les repas des adultes après le coucher des enfants pour profiter d'un bon moment de calme.

Mais là, justement, c'est plus le cinq à sept : on est sauvés jusqu à demain !"

  

Qui es-tu, Céline ? 

Céline, une maman qui a mis du temps à trouver son propre équilibre entre travail et vie de famille, et qui a eu envie de partager son expérience après avoir découvert Zen & Organisée ! 

Après quelques années de tâtonnement, entre tentative de temps partiel et périodes de surmenage, j'ai enfin trouvé un équilibre qui me convient, celui qui me permet de m'épanouir au travail tout en étant présente autant que possible auprès de mes enfants.

Juste assez près d'eux pour être sûre de les voir grandir, juste assez au travail pour pouvoir s'y épanouir : un équilibre qui est propre à chacun(e) et dépend de chaque famille !

Pour cela, quelques sacrifices ont dû être apportés au projet initial pour gagner en sérénité. Mais au final, quand le compte est bon, on se dit que cela vaut la peine d'avoir opéré quelques additions et soustractions. La preuve par l'exemple avec le fameux épisode du 5 à 7 : celui qui, entre sortie d'école, repas du soir et fin de la journée de travail, a souvent raison de nos nerfs !

 

Source photo : Eric Ratiarison

Signé par Zen et Organisée ! - dans Concilier vie pro et vie perso
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 05:00

covoiturage.jpg

Aujourd'hui 20 septembre 2012, c'est la Journée Mondiale du Covoiturage, organisée par le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable !

Une bonne raison d'en parler, ici comme ailleurs, comme je l'avais fait sur le blog il y a un an dans un billet intitulé "Semaine européenne de la Mobilité : bougez autrement !".

Car le covoiturage présente de nombreux avantages. Avec la hausse de l'essence, la hausse du coût d'entretien des voitures, et la prise de conscience environnementale, le covoiturage n'est-il pas sur le point de prendre son essor ?

On estime à ce jour que 3 millions de personnes pratiqueraient le covoiturage pour réaliser des économies, par respect pour l'environnement mais aussi pour la convivialité d'un trajet partagé.

Aline, 38 ans, salariée dans le BTP en Aquitaine, pratique le covoiturage sur les trajets Bordeaux (lieu de résidence) - Orléans/Montpellier/Grenoble (week-ends et vacances). Ce qu'elle aime dans le covoiturage : ne pas être seule sur de longs trajets et le partage des frais. "Lors d'un trajet, une covoitureuse s'appelait Martine et était institutrice. Ce prénom, associé à ce métier, nous a fait rire. On a plaisanté en faisant la comparaison avec le personnage de livres pour enfants, Martine. Martine part en vacances...".

Mais s'il y a bien un secteur dans lequel le covoiturage a le vent en poupe, c'est bien dans les trajets dits professionnels, bref maison/boulot. Car quand on pense covoiturage, on pense souvent à des trajets ponctuels, longue distance, typiquement les trajets de vacances, comme c'est le cas pour Aline. Et pourtant !

La majeure partie de nos déplacements concerne les trajets quotidiens, et selon l'Insee, à eux seuls, les trajets domicile-travail représentent plus de 20 % de nos déplacements au total. Quand on sait que 80 % de ces trajets sont effectués en voiture, et que quelques voitures en moins sur les routes suffiraient à réduire considérablement le nombre d'embouteillages, on mesure les possibilités offertes par le covoiturage !

Une toute jeune entreprise l'a bien compris et s'est spécialisée dans le covoiturage professionnel, les courts trajets et les trajets réguliers, brefs les déplacements du quotidien. Voilà de quoi nous intéresser, sur le blog de Zen & Organisée !

 

LOGO_TALC.jpg

 

Trajet à la Carte est un site web de mise en relation de covoiturage courte distance entièrement gratuit, sur lequel il est possible de choisir ses horaires de covoiturage pour des allers-retours réguliers au sein d'une même commune ou d'un même département. Sitôt après s'être inscrit, l'utilisateur peut repérer directement sur la carte les autres personnes enregistrées sur son trajet. S'il le souhaite, il peut également effectuer une recherche par villes, adresses ou sociétés à l'aide du champ de recherche multicritères.

Lorsque les champs ont été renseignés, il est possible de cliquer sur le lien du compte Facebook ou LinkedIn de l'utilisateur, afin de faire plus ample connaissance avec lui. Le site possède également une messagerie interne pour prendre directement contact avec le membre.

Et si le covoiturage ne vous tente pas, vous avez aussi le vélo...!

 

Bougez_2012.jpg

 

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Concilier vie pro et vie perso
commenter cet article

           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)