Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 06:01

                   

                   

 

« Comme nous toutes, Léa Kelly est presque parfaite. Quoique parfois, elle ait l’impression d’être dans le tambour de son lave-linge en vitesse turbo, séchage express. Il lui arrive aussi d’éprouver ce sentiment - un peu urticant – que pour son patron, seule sa société chérie a une réelle importance. Heureusement qu’il y a ses enfants ! Deux adorables chérubins, si imaginatifs et énergiques, mais atteints de la forme aigüe du syndrome « sangsues »… Quant à son mari, il est convaincu qu’une éponge magique nettoie les poêles et que la vaisselle propre vole directement jusqu’à son étagère attitrée.

Vous l'aurez compris : comme vous, Léa jouit d’un espace incroyablement vaste pour laisser libre cours à ses talents… »

 

Si vous ne savez pas quel(s) livre(s) emporter dans vos valises cet été, ne cherchez plus, vous adorerez le roman de Coco, Je reste zen ! Mon mari, mes enfants, mon patron... Je craque !

Loin des clichés, ce livre vous fera sans le moindre doute passer un bon moment, et c'est ce que j'ai apprécié en le lisant... Un ton frais, léger, résolument drôle et percutant !

 

En témoigne l'avis d'une lectrice sur Amazon : 

 

"C’est l’histoire d’une femme, d’une épouse, d’une mère, d’une professionnelle (dans la pub) qui cherche, comme toutes, à tout gérer au mieux. Mais elle doit faire face à un emménagement, un mari (toujours) en déplacement et overbooké, deux enfants, un voisin relou et une patronne « Barbie pétasse ». Oui c’est vraiment le mot !

Je ne peux pas dire que je me sois identifiée à Léa car notre quotidien est bien différent (maman / pas maman). Même si j’avoue avoir souri en lisant certaines situations, comme lorsque son mari propose de l’aider à ranger les courses mais ne sait pas où mettre tel ou tel article. ça me parle ;-)

Je ne me suis pas identifiée à elle mais je m’y suis attachée. Vraiment ! Si bien et si vite que j’ai lu le roman en un week-end !

J’ai aimé l’humour de Coco. C’est frais, c’est léger. On réfléchit pas, on se laisse porter. J’ai passé un excellent moment avec cette famille. 200% détente et ça fait du biiiieeeennnn !!!!!

J’ai aimé qu’elle écrive les pensées de Léa mais aussi celles de son mari dans certaines situations, parce qu’on ne les vit pas toujours de la même manière et se mettre à la place de l’autre permet de comprendre et désamorce bien des choses…

J’ai aimé que le roman mette en avant l’importance de rester un couple conjugal (et pas que parental), quelque soit le quotidien : se séduire, complimenter, faire attention à l’autre, passer du temps ensemble. Et ce malgré les soucis, malgré les disputes, malgré les Barbie pétasse. J’vous jure, celle-là, cette patronne, elle m’a énervée !! J’ai aimé que Monsieur Gazouille me demande ce que je lisais; je lui ai raconté. ça a été support à discussion :-) Et je pense que c’est pas mal de parler avant d’avoir des enfants, d’être conscients que ça va chambouler notre vie et qu’il faudra faire attention à nous, les amoureux. On peut aussi en parler une fois qu’ils sont là, hein :-) Le quotidien nous bouffe tellement vite… On est tous concernés. Et puis, parler, c’est bien mais après, il faut mettre en pratique. On verra quand on aura des enfants (clin d’œil suite à un de mes derniers articles ;-) ).

J’ai ri, j’ai râlé (et je me suis rassurée en me disant « nan mais mon chéri, il lui dirait pas ça ! Pourquoi il a dit ça ???? »). J’ai été impressionnée par le self-contrôle de Léa… là où j’aurais déjà bondi trois fois ! J’ai été émue aussi.

J’ai été curieuse de savoir ce qui allait se passer pour eux. Et je le reste. Coco, je veux la suite !! :-)"

 

Mais ce que j'ai aimé par-dessus tout, c'est l'histoire de celle qui se cache derrière Léa, celle de Coco, son auteure...

 

La belle histoire de Coco, qui s'autoédite avant d'être repérée par J'ai Lu

 

 

Coco vit à Toulouse. Professeur de marketing à temps partiel, mère de famille à temps complet et mariée depuis longtemps, elle est pour la journée de 30 heures où il lui resterait 6 heures pour se faire du bien. A travers le roman Je reste Zen ! elle décrypte les nouveaux rapports hommes-femmes dans notre société.

Après 13 ans dans une multinationale, suivis d’un licenciement dans le cadre d’un plan social, Coco se lance dans l’écriture suite à un défi lancé par une de ses amies. Avec mari, enfants, travail, chien et poisson rouge… le projet durera 12 ans. Alors, Coco décide de réaliser son rêve et s’autoédite.

1500 romans vendus sur Toulouse, 2 tonnes de romans transportés, sa meilleure amie devient la boite aux lettres de la Poste. Un jour… le roman est repéré par « J’ai Lu » qui décide de l’éditer.

 

Une vraie belle histoire comme on les aime, qui donne la chair de poule et qu'on a envie d'accompagner encore plus haut...

On attend le deuxième avec impatience, Coco !

 

 

Deux exemplaires du livre à gagner ! (Concours)

 

Coco offre à deux lectrices du blog un exemplaire de son livre. Pour participer, il vous suffit de me laisser un commentaire ici ou sur la page Facebook de Zen & Organisée (sous le partage de ce billet).  

Vous avez jusqu'au dimanche 12 juillet pour participer. Je procéderai à un tirage au sort pour désigner les deux gagnantes le lundi 13 juillet.

 

"Je reste zen ! Mon mari, mes enfants, mon patron... Je craque", 9,90 €, J'ai Lu

www.jerestezen.fr

@JeResteZenRoman

 

 

     

 

 

 

           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)