Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 05:54

 

                                 

 

J'ai découvert Mathilde Juan lors de la MumsWeek durant laquelle je suis intervenue pour une conférence sur notre rapport au temps.

Mathilde était la toute première experte de cette semaine à intervenir,  le lundi 1er juin au matin, et je me souviens avoir visionné le replay de sa conférence pour savoir comment la webconférence allait se dérouler d'un point de vue pratique, en prévision de la mienne.

Visionnage bien heureux qui m'a permis d'en savoir (un peu) plus sur les Fleurs de Bach et, surtout, de découvrir le travail de Mathilde ! Je me souviens aussi avoir relevé et apprécié sa douceur et son authenticité...

Le hasard faisant toujours bien les choses, Mathilde m'a spontanément contactée par mail dans les jours qui ont suivi, pressentant une vraie complémentarité dans nos deux approches.

J'ai immédiatement eu envie de partager avec vous cette jolie rencontre.

 

A propos des Fleurs de Bach

Les Fleurs de Bach sont un système thérapeutique développé par un médecin bactériologiste anglais, le Dr Edward Bach, il y a plus de 80 ans. Inspiré par les travaux sur l'homéopathie, il a découvert 38 remèdes floraux élaborés à partir des fleurs des champs.

Les fleurs de Bach agissent à un niveau subtil sur nos émotions. A la différence des médicaments, elles ne se choisissent pas en fonction d'un symptôme physique, mais à partir d'un état émotionnel que le thérapeute aide à nommer précisément. Les fleurs permettent de "traverser" une émotion, de s'en saisir comme un fil d'Ariane précieux qui nous guide à travers la connaissance de notre Moi profond.

 

Si le sujet vous intéresse, n'hésitez pas à vous inscrire à la conférence en ligne gratuite que Mathilde animera le JEUDI 2 JUILLET à 21 h !

 

***

 

Bonjour Mathilde,

 

Qui es-tu ? Quel est ton parcours ? Comment passe-t-on de la psychanalyse aux Fleurs de Bach ?

 

Je suis Mathilde Juan, j’ai 36 ans et je suis psychanalyste à Toulouse depuis 7 ans. Mon métier actuel est une reconversion, j'ai d'abord travaillé plusieurs années en tant qu'ingénieur avant d'oser faire le métier de mes rêves : celui de thérapeute.

Je pratique une forme de psychanalyse ouverte, dite "intégrative" dans laquelle je suis libre d'utiliser des approches thérapeutiques complémentaires, comme les fleurs de Bach ou la méditation par exemple.

 

Comment as-tu découvert les Fleurs de Bach et pourquoi, finalement, les avoir choisies comme outil thérapeutique plutôt qu’un autre ?

 

J'ai découvert les fleurs de Bach pendant ma grossesse, et ça a été une révolution. J'avais fait un long travail personnel, mais les fleurs de Bach m'ont donné des clés pour traverser des blocages émotionnels que la thérapie par la parole n'avait pas pu résorber… J’ai tout de suite eu envie de les proposer à mes patients, et je me suis formée pour rajouter cet outil à ma palette.

Ce qui est bien avec les fleurs de Bach, c'est qu'il s'agit d'un outil qui est compatible avec tout autre accompagnement thérapeutique et qui cohabite très bien avec le travail en profondeur de la psychanalyse. Je dirais que les fleurs de Bach sont un catalyseur, un accélérateur des transformations profondes.

Les fleurs de Bach me permettent aussi d'accompagner des personnes qui ont une difficulté ponctuelle et qui ne souhaitent pas forcément s'engager dans une longue analyse, ni revisiter toute leur histoire.

 

Tu as développé une approche toute personnelle en créant la méthode Médit’en Fleurs, qui associe méditation et Fleurs de Bach. Peux-tu nous en parler ?

 

J’aime beaucoup travailler à partir des états de conscience profonds que l’on connecte par les rêves, la relaxation ou encore la méditation.  Dans ces états-là, on accède beaucoup plus facilement à nos ressources intérieures et à nos capacités de guérison.

J'ai commencé par avoir l'idée de proposer des méditations guidées pendant les séances, en complément des préparations de fleurs de Bach, pour poser des mots sur les transformations émotionnelles en cours. Les retours de mes patients ont été très positifs, et un jour une personne m'a demandé d'enregistrer cette séquence pour pouvoir la réécouter entre deux consultations, et cela l’a vraiment aidée à dépasser une situation difficile.

La méditation florale est particulièrement utile pour les consultations à distance (par Skype), car le flacon met quelques jours à arriver par la poste, et les personnes peuvent commencer le traitement sur le champ grâce à la méditation.

Cette approche me permet aussi d’aider plus de personnes lors des ateliers en ligne interactifs que j’anime. Je propose un temps de méditation partagé, dans lequel j’évoque le potentiel émotionnel positif de quelques fleurs en lien avec le thème abordé. En fait, c’est comme une balade imaginaire en forêt, et chacun peut prêter plus ou moins d’attention à une fleur selon la façon dont l’état émotionnel résonne en elle.

 

Les jongleuses du quotidien (que nous sommes) doivent très souvent faire face à des problématiques de stress, de sommeil et de fatigue. Que peuvent faire les Fleurs de Bach pour les aider à retrouver un équilibre ?

 

Les fleurs de Bach régulent nos états émotionnels dysharmonieux, ce qui nous permet d’économiser notre énergie est d’être moins vulnérable au stress et à la fatigue notamment.

Je vous en dis plus dans cette vidéo qui explique comment les fleurs de Bach peuvent prévenir le burn-out maternel.

 

 

 

Lors de nos échanges par email et par Skype, tu as évoqué la façon dont les Fleurs de Bach pouvaient apporter un éclairage sur les verrous émotionnels qui interfèrent avec notre rapport au temps. Peux-tu m’en dire plus ?

 

La façon dont nous gérons notre temps renvoie à quelque chose d'intime. En effet,  le temps que nous nous accordons (ou pas !) fait écho à la façon dont nous sommes en lien avec les autres… Par exemple, il est peut-être parfois difficile pour vous d’interrompre le monologue de la voisine qui vous tient la jambe sur le palier alors que vous préféreriez profiter d’un temps calme rien que pour vous ? Dans ce cas-là, la fleur CENTAURY pourrait vous aider à poser des limites… Ou encore, peut-être vous est-il déjà arrivé de culpabiliser de prendre un moment pour vous, (alors qu’il y aurait tant à faire !), et que cela vous gâche le plaisir ? Là c’est PINE qui vous permettrait de profiter sans vous en vouloir.

En fait, notre rapport au temps est tellement lié aux émotions que chacune des 38 fleurs de Bach (chaque fleur correspond à une émotion), pourrait ouvrir un verrou émotionnel de notre rapport au temps : impatience, procrastination, éparpillement, rumination mentale, perfectionnisme…

 

Le sujet est inspirant, et si vous voulez en savoir plus, j’organise une conférence en ligne GRATUITE sur le sujet le JEUDI 2 JUILLET à 21 h. Dans cette conférence, je vous expliquerai les racines émotionnelles du « temps perdu », puis nous ferons ensemble une promenade méditative pour que vous puissiez découvrir les fleurs de Bach qui vous correspondent en ce moment.

 

Les Fleurs de Bach peuvent-elles également être utilisées pour les enfants ? Pour quelles indications ?

 

Les fleurs de Bach sont particulièrement indiquées pour les enfants et même les bébés, qui sont de véritables éponges émotionnelles. C’est une approche douce, sans effet secondaire et sans aucune contre-indication. On peut les utiliser dans toutes les situations du quotidien, dès qu’une émotion devient difficile. Par exemple, lors des séparations (école, crèche, colonie de vacances), pour tous les changements qui demandent une adaptation de la part de l’enfant, mais aussi pour apaiser les conflits et les rivalités dans la fratrie. L’utilisation des fleurs est spectaculaire auprès les nourrissons et leurs jeunes mamans, dès la naissance, pour faciliter la mise en route de l’allaitement  ou l’endormissement par exemple.

 

         

 

 

Tu es maman depuis peu. Qu’est-ce que cela a changé dans ta vie ? Ton rapport au temps, à la vie, a-t-il évolué ?

 

La maternité m’a fait connecter beaucoup de joie et une forme d’amour inédite. Cette expérience m’apporte aussi beaucoup d’humilité, je vois que même avec les meilleures intentions du monde, on peut faire fausse route. Je suis plus ouverte et plus tolérante envers les parents en général.

Mon rapport au temps a aussi évolué, je sens que j’ai besoin d’être plus organisée qu’auparavant, et je suis aussi plus efficace. Le plus gros choc a été le bouleversement de mon temps de sommeil, mais heureusement, c’est en train de se stabiliser.

        

Sur quoi repose le socle de ton équilibre aujourd’hui ?

        

Mon équilibre repose sur l’amour pour mes proches et la gratitude envers la vie. Pour dépasser les moments difficiles, je me tourne bien entendu vers mes outils de prédilection : Les Fleurs de Bach qui m'aident à évoluer, à passer des caps (récemment, le cap du sevrage), et la méditation qui me permet de me recentrer et de mieux récupérer.

J’ai aussi besoin de danser très régulièrement, c’est une pratique qui me permet de contacter la joie et le jeu, et que je pratique souvent avec mon fils porté en écharpe.

 

Allez, je te pose la question : es-tu plutôt zen ou organisée ?

        

Je suis naturellement organisée, du moins c’est bien rangé dans ma tête ;-)

J’ai l’air très calme en apparence, mais ma zénitude intérieure se conquiert de plus haute lutte !

 

Pour finir, quels sont tes projets pour ce second semestre 2015 ?

        

Dans les mois à venir, j’aimerais « sortir de ma grotte », et faire connaitre plus largement l'approche Medit’en fleurs qui m’a aidée et qui, je pense, pourrait aider de nombreuses familles. J’ai prévu de donner un cycle de conférences en ligne pour relever les défis de la maternité, avec bienveillance pour soi et envers les autres.

Mon but est de transmettre cet outil, pour que les femmes puissent l'utiliser de façon autonome en apprenant à reconnaître leurs émotions et les fleurs associées.

                           

Que peut-on te souhaiter de plus ?

        

De continuer à m'épanouir sur mon chemin de thérapeute devenue maman ;-)

 

Un grand merci à toi, Mathilde !

 

www.mathildejuan.com

 

 

22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 06:04

              

 

 

Il est paru le 12 février dernier, soit il y a plus de 2 mois déjà et la "logique" voudrait que je vous parle plutôt de l'un des tous derniers livres qui viennent de sortir... cette semaine, pour ne pas dire ce jour-ci. Et pourtant, ce livre-là, je ne souhaitais pas vous en parler à la va-vite, entre 2 portes ni sous la pression de l'actu !

Car plus qu'un livre, c'est un véritable outil de prévention, pour vous bien sûr, mais aussi pour votre entourage, professionnel comme personnel. Un livre donc qu'il n'est pas question de remiser sur vos étagères une fois lu mais que vous pourrez laisser "traîner", là comme ça, mine de rien, pour votre conjoint qui n'en peut plus mais est en plein déni ou votre collègue dont vous avez perçu la détresse mais que vous ne savez pas comment aider sans friser l'ingérance...

 

Ecrit par Cédric Bruguière et Marlène Schiappa, que j'avais eu le plaisir d'interviewer* fin janvier dernier quelques jours avant la parution du livre, J'arrête de m'épuiser - Comment prévenir le burn-out est avant tout un programme de prévention à suivre sur 21 jours (et plus).

 

{L'interview Equilibre} de Marlène Schiappa, fondatrice de Maman Travaille

 

Trois semaines pour comprendre ce qu'est le burn-out mais aussi et surtout pour arrêter de vous épuiser :

La première semaine vous propose d'agir sur les sources internes de votre épuisement ; la deuxième semaine va vous permettre de reprendre la main sur votre environnement pro et perso ; et grâce à la troisième semaine, vous saurez désormais vous entourer des bonnes personnes et retrouver votre vitalité.

Chaque semaine se conclut par un bilan accompagné d'un questionnaire précis pour vous aider à évaluer vos acquis, et par un challenge supplémentaire.

 

J'ai aimé ce livre car le burn-out est une problématique, vous le savez, que je connais bien et que je côtoie quasiment tous les jours dans le cadre de mon activité, et j'ai trouvé que le sujet avait été abordé à la fois de manière très "sérieuse", comme l'explique Marlène dans son billet de lancementmais aussi de manière très pratique et accessible à tous.

Le cheminement que proposent Marlène Schiappa et Cédric Bruguière à travers ce livre s'appuie sur une progression logique, douce et bienveillante, qu'il est facile de suivre et d'adopter pour en tirer les meilleurs bénéfices pour soi.

 

Vous l'avez compris, c'est un livre que je recommande chaudement si le sujet vous touche de près ou de loin et que vous pouvez surtout recommander à votre tour si vous pensez qu'une personne de votre entourage est peut-être concernée...

 

Nous pouvons tous être, à notre échelle, un maillon de la prévention, dans notre vie professionnelle comme dans notre vie personnelle d'ailleurs !

 

        

 

J'arrête de m'épuiser de Marlène Schiappa et Cédric Bruguière

Février 2015 - Editions Eyrolles

11,90 €

 

 

           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)