Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 10:07

 

 

Lundi 16 novembre. 8h 45. Je suis au café, comme d'habitude, pour démarrer ma semaine. Au programme aujourd'hui, préparer l'atelier d'1h 30 sur l'équilibre vie pro / vie perso que j'animerai demain après-midi à l'occasion des 20 ans du Club des Créatrices de l'Hérault et mon intervention d'1h en direct demain soir à RCF Hérault pour une émission sur le burn-out.

 

Oui mais... 

 

Ce lundi n'est pas un lundi tout à fait comme les autres. Maux de ventre au réveil, sentiment de gueule de bois (au sens propre, comme si j'avais vraiment bu la veille... ), nausées... Je suis au café et je n'arrive pas à centrer mon attention sur mes priorités du jour. Le coeur n'y est pas. Le cerveau non plus.

Bien sûr, la vie reprend son cours, les enfants sont retournés à l'école, mon mari au travail et je le sais, ma semaine est très, très chargée. Mais comment faire comme si de rien n'était. Comme si rien ne s'était passé...

J'avais décidé de ne pas écrire sur les événements de ce week-end, craignant d'être déplacée, de ne pas trouver les mots justes. Mais je suis incapable ce matin de faire et de penser à autre chose. Puis je me suis dit que parmi les personnes qui me lisent ou avec lesquelles j'échange via les réseaux sociaux, nous partagions probablement le même sentiment de déconnexion en ce lundi matin... Alors, j'écris, pour exorciser ma peine, ma peur aussi.

 

Je suis au café et je ne peux me détacher de mon fil d'actualité où inlassablement, je revois les visages de ceux qui sont partis vendredi et samedi. Ces 129 personnes qui comme moi ont terminé leur semaine en prenant du bon temps avec leurs amis ou leur famille mais qui ne reprendront pas leurs activités en ce lundi matin. Autant de vies qui se sont définitivement arrêtées ce week-end.

Je ne peux m'empêcher de penser à leurs proches dont la vie ne sera plus jamais comme avant et qui eux non plus ne pourront pas reprendre leurs activités "comme si rien ne s'était passé". 

Ce sentiment, d'être dévasté alors que la vie autour de soi reprend son cours, je l'ai malheureusement connu à plusieurs reprises mais il n'a jamais été aussi vif que quand mon frère, de 5 ans mon aîné, est parti à l'âge de 30 ans en septembre 1999. Je me souviens comme si c'était hier du sentiment de colère qui m'étreignait à voir les gens vivre normalement autour de moi, dans les rues, dans les restaurants, dans les cafés, alors même que je venais de perdre mon frère... Ils n'y étaient pour rien, je le savais, mais j'avais envie de hurler de rage.

 

Ce vendredi soir, j'étais avec mon mari au restaurant. Nous fêtions nos 22 ans de couple, sans les enfants. Nous sommes rentrés tôt, suffisamment tôt pour voir la fin du match, puis l'horreur, qui nous a fait veiller une partie de la nuit.

Depuis 22 ans, le 13 novembre était "notre date" à nous, que nous célèbrions chaque année (ou presque). En souvenir d'un premier baiser donné rue de la Roquette à Paris, dans le 11ème précisément. Notre quartier dans lequel nous avons vécu près de 10 ans avant de venir nous installer sur Montpellier en 2001. 

Aujourd'hui, cette date ne sera plus seulement notre date mais celle d'un triste jour que personne ne pourra oublier.

 

Le XIème était donc notre quartier, j'ai travaillé rue de la Roquette, j'ai passé de nombreuses soirées rue de Lappe, mon QJ était "L'Anvers du décor", à l'angle de ces deux rues (je ne sais pas si ce café existe toujours), je connaissais tous les cafés, les bars et restaurants, j'ai suivi une partie de mes études là-bas aussi, j'y ai rencontré mon mari, j'ai vécu de nombreux évènements citoyens ou festifs Place de la Bastille, mes deux aînés sont nés dans le XIème, déclarés dans cette même mairie.

Nous avons aussi vécu de près les attentats de 1995 et 1996, et la peur. Saint-Michel que j'empruntais tous les jours pour aller à la Sorbonne Boulevard Saint-Michel, puis Boulevard Richard-Lenoir près de Bastille et à la station Port-Royal (le station qu'empruntait mon mari pour aller travailler, juste en face, à la Closerie des Lilas). Je me souviens d'avoir été prise de panique à 3 reprises et d'être descendue d'une rame de métro, imaginant, à tort, une bombe dans un sac à dos...

De ma vie parisienne, j'ai gardé un mode de vie, celui de m'installer aux terrasses de café pour discuter, refaire le monde ou écrire, ou au bar d'une brasserie pour déguster mon café avant d'aller travailler. Quand je retourne sur Paris pour mes déplacements professionnels, je réserve toujours ma chambre d'hôtel dans le XIème, je retourne dans les mêmes brasseries, à Bastille ou rue de Charonne, j'anime même mes formations en présentiel là-bas, j'y retrouve mes repères, je suis de nouveau chez moi.

 

La vie va reprendre son cours et c'est la meilleure chose que nous ayons à faire mais en ce lundi matin pas tout à fait comme les autres, mon coeur et mon âme vont à ceux dont la vie s'est arrêtée ce week-end.

Ce matin, maintenant que mes enfants sont à l'école, je m'autorise à me sentir fragile, vacillante, angoissée pour mes enfants, pour les menaces à venir. Mon corps, lui, ne feint pas : depuis ce matin, j'ai froid, je tremble, sans raison. Je retrouverai mon centre demain.

Pardonnez-moi ce billet imparfait et un peu plus personnel que d'habitude mais j'avais besoin de me sentir reliée. A vous. A eux.

 

Prenez bien soin de vous et aimez-vous. Profitez de chaque instant et vivez chaque jour comme si c'était le dernier.

 

Diane

 

 

 

"En faisant scintiller notre lumière,

nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant"

(Nelson Mandela)

 

 

 

Signé par Diane de Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 14:00

Zen & Organisée vous souhaite une belle et douce année 2014 !

 

 

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle et douce année 2014 !


Qu'elle vous apporte beaucoup, beaucoup d'amour

(n'est-ce pas le plus important ?),

et tous pleins de petits et grands bonheurs et

de joies partagées en famille (et en solo) !


Que tous vos rêves et vos projets, même les plus petits, se concrétisent !

Ne renoncez jamais, jamais, jamais à vos rêves !


Merci enfin à vous de me suivre aussi nombreux(ses) sur le blog

et les réseaux sociaux !


Je suis pour ma part très heureuse

et très fière de démarrer une nouvelle année, la quatrième déjà,

à vos côtés... Et je ne sais pas pourquoi mais je sens

que cette année va être la plus belle de toutes !

 

C'est parti !


 

Je vous embrasse très, très fort...

Diane

 

Zen & Organisée vous souhaite une belle et douce année 2014 !

 

 


Signé par Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 11:00

 

 #SeinetSauf, Un portrait pour Tous

 

L'année dernière, je vous faisais part d'une exposition photo qui me tenait à coeur, Ce crabe qui nous pince les miches.

Aujourd'hui, dans le cadre d'Octobre rose, j'ai envie de vous parler d'une autre exposition photo, celle que porte la photographe Agnès Colombo.

Depuis plusieurs mois, Agnès a parcouru la France à la rencontre de femmes de l'image, photographes/vidéastes, qui ont accepté de poser "nues" pour un projet, celui de la lutte contre le cancer du sein.

Un projet a été monté avec l'association Un Portrait Pour Tous (UPPT), dont le but est de venir en aide à toutes personnes dans le besoin par le biais de la photographie ou de la vidéo : l'exposition #seinetsauf Un Portrait Pour Tous.

 

Je vous invite à découvrir et à soutenir l'exposition #seinetsauf :

 

du vendredi 11 au mercredi 16 octobre 2013

à la Galerie Planète Rouge

25, rue Duvivier

75007 Paris

(Métro : Ecole Militaire)

Horaires de la galerie : de 10h à 20h

 

L'entrée de l'exposition est gratuite mais les porteurs du projet font appel à votre générosité afin de les aider dans l'organisation de cet évènement ainsi qu'au développpement des futures campagnes de sensibilisation soutenues et menées par l'association Un Portrait Pour Tous.

- Un livre-photo sera en vente sur place, et en prévente, ainsi que des cartes postales.

- Les photos seront bientôt en vente sur un site Internet.

- Vous pouvez aussi faire vos dons via le Paypal de l'association.

 

Vous retrouverez toutes les infos et tous les liens sur le site et la page facebook d'Agnès Colombo.

Agnès Colombo, photographe

 

 

Belle expo !

 

 

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 09:32

Debordee.jpg

Voici déjà 15 jours que je n'ai pas publié sur le blog et je m'en excuse auprès des lectrices (lecteurs ?), que je sais pourtant très fidèles !

Je recupère peu à peu de 15 jours qui ont été très intenses professionnellement, en particulier la semaine dernière, mais qui ont été proportionnellement riches en rencontres, en échanges et en amitiés.

J'ai envie, ce matin, histoire de reprendre doucement contact, de partager avec vous ces moments épuisants, certes, mais privilégiés.

Retour sur la semaine dernière :

- Lundi 21 et mardi  22 mai, me voici dès 9h 30 dans le TGV direction Paris pour le Printemps des Mampreneurs.

logo printemps Mampreneurs 2012

2 jours ponctués d'ateliers, bien-être le lundi après-midi (mes choix : atelier "Gestion du stress par la sophrologie" avec Béthsabée Ifrah-Doubey, puis "Conseil en image" avec Laurence Gallet de Laurence Allure), professionnels le mardi (mes choix : atelier "Cadrer, monter, optimiser et référencer ses vidéos" avec Ludivine Hernandez de Pirouette et Compagnie, puis atelier "Gestion de projet" avec Annie Chaperon de Ma Petite Entreprise en Mieux, et enfin "Mind-mapping" avec Dominique Laville).

Le lundi soir, je participe à la réunion des responsables de région des Mampreneurs et j'enchaîne avec elles sur la soirée Networking organisée à Montmartre. Dans le train à l'aller puis de retour dans ma chambre d'hôtel, je peaufine mon intervention car j'ai le plaisir, le lendemain à 17h, de co-animer, avec Catherine Debord, de Cathsol, une autre mampreneur responsable de région à Limoges, un atelier gestion du temps : "DU TEMPS POUR...".

 

Conference-Chine-Lanzmann---Printemps-des-Mampreneurs.jpg

Le mardi matin, Chine Lanzmann, coach à Woman Impact et auteure du Guide de l'autocoaching pour les femmes (Pearson, 2012) ouvre la conférence en plénière. Un régal ! Je prends tout plein de notes, échange avec Chine Lanzmann après son intervention et repars complètement reboostée !

Guide de l'auto-coaching pour les femmes

Plus d'infos sur http://www.guidedelautocoachingpourlesfemmes.com

Retour sur Montpellier le mardi soir à 23h.

 

jeudi-tout-n-1-1337706599-112

- Mercredi 23 mai, journée allégée après ces 2 jours très concentrés mais qui s'achève par la soirée de lancement du nouvel hebdo du Grand Montpellier, Jeudi Tout, lancé par Gwenaëlle Guerlavais, ancienne rédactrice en chef d'Objectif Languedoc-Roussillon, et maman d'un petit Louis de 4 mois (interview plus complète à suivre bientôt sur le blog) et Alain Nenoff.

Soirée de lancement réussie et une grande fierté de participer, modestement, à cette nouvelle aventure puisque je fais partie de la "Bande des Pétroleuses", une équipe de 10 chroniqueuses qui signera chaque semaine une double page, ou encore "le regard acéré ou doux-amer des montpelliéraines sur l'actu".

Je signe d'ailleurs la toute première chronique Serial Mother (sur les joies et les peines des mères indignes), parue en kiosque le jeudi 24 mai dernier dans le Jeudi Tout n°1 !

 

Forum-Femme-et-Leader.jpg 

- Jeudi 24 mai : je consacre ma journée, de 8h 30 à 19h 30, au Forum It's Up to you, organisé à Sup de Co par l'association Femme et Leader et sa présidente et fondatrice Carol Luyten. Un Forum inédit sur Montpellier et consacré au Leadership au féminin et à l'égalité professionnelle (vaste programme !), réunissant en tables rondes des intervenants tous plus intéressants les uns que les autres. 

    Etre femme au travail

C'est aussi l'occasion pour moi d'échanger avec Anne-Cécile Sarfati, rédactrice en chef adjointe du magazine Elle, dont j'avais pu apprécié les propos lors de la Journée Maman Travaille du 9 février dernier, et qui est l'auteure du livre Etre femme au travail, paru aux éditions Odile Jacob en 2012. Je vous en reparlerai très vite car Anne-Cécile Sarfati a accepté elle aussi une interview pour le blog. Je termine par un atelier autour de la notion du charisme et du leadership, brillamment animé par Alexandra Diakité, de la société Egosens.

 

- Enfin, vendredi 25 mai, je clos la semaine en beauté par la soirée annuelle des Mampreneurs du Languedoc-Roussillon, que j'ai co-organisée avec mes "collègues" mampreneurs de l'antenne Montpellier, au Domaine du Golf de Massane.

Une soirée magnifique, qui a accueilli une trentaine de femmes entrepreneurs ou en devenir de la région (et même d'ailleurs), et qui s'est terminée pour les organisatrices vers minuit.

Retour à la maison, KO par forfait !

Soiree-Mampreneurs-Montpellier-25-mai-2012--7-.JPG

Cette semaine-ci, j'ai forcément été moins présente auprès de mes enfants mais je les avais prévenus. C'est donc mon mari qui a pris le relais et il s'est débrouillé comme un chef (comme d'hab') ! J'ai néanmoins pris le temps, vendredi après-midi, d'accompagner ma petite dernière qui a fêté ses 3 ans mardi dernier (oui, déjà !) pour une visite de sa future école.

Cette semaine, jeudi en fin de journée, j'ai aussi appris le décès de ma grand-mère ...

Bref, une semaine un peu particulière, un peu à part, et heureusement car je vous rassure, toutes mes semaines, bien que toujours très différentes, ne sont jamais aussi chargées et aussi tournées vers l'extérieur.

Je ressens le besoin, depuis ce week-end, de me recentrer sur ma famille et de retrouver le calme, la sérénité, voire le silence. Histoire de recharger les batteries et de me retrouver...

Les trois mois à venir seront exclusivement consacrés, désormais, à la finalisation de l'écriture d'un livre sur les mamans débordées, à paraître en janvier 2013 aux Editions Tournez la Page (collection Femmes Actives). Une autre belle aventure qui commence...

Merci à toutes (et à tous), du fond du coeur, de me suivre et de continuer à me lire, malgré l'irrégularité des publications des billets...

Amicalement,

Diane

Signé par Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 07:00

Bob-l-eponge-cri-d-horreur.jpg

 

DEJA ?!!!!!

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 18:53

Kliko.jpg

Mon coup de coeur de la semaine, c'est Kliko ! www.kliko.fr

Kliko, ce sont des idées de puériculture au design unique et original !

Mais c'est surtout la création de trois papas lassés du bleu pour les garçons et du rose pour les filles, et désireux de proposer ce qui n'existe pas ailleurs : des suçettes originales, des babyphones performants, des sacs à langer pour papa branché... en bref, une puériculture tendance, innovante et pratique !

En étroite collaboration avec des spécialistes, mais aussi des parents du monde entier, Kliko, c'est une gamme de produits vraiment différents, et c'est ça qui me plait.

Mon préféré, c'est idDOO, le retrouve doudou :

idDOO est un coffret contenant deux jolies petites frimousses identiques (Ø = 4cm). Fixez l’une d’entre elles sur le doudou de votre enfant et réservez vous l’autre par exemple pour vos clés... c’est aussi simple que ça !
Doudou est égaré dans la maison : elles communiquent entre elles et permettent une localisation sonore à double sens sur un rayon d’environ 8 m.
idDOO-copie-1.gif

Doudou est oublié au square : chacune des frimousses dispose d’un numéro identifiant personnel permettant à la personne qui va trouver le doudou d’entrer en contact avec vous via le service internet gratuit idDOO.
Fini la perte des doudous. Doudou perdu, Doudou retrouvé ! Ingénieux, non ?

Capture-Kliko.fr-copie-1.jpg

Bref, cette boutique en ligne, créée en 2007, propose une sélection pointue de produits astucieux comme les mamans, et donc les papas, les aiment...

Allez donc y faire un tour, Noël approche !

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 23:00

Capture1.png

Découvert grâce à Dehors Les Petits et à Sarah Esteve, la créatrice ingénieuse du Guide des Loisirs pour les familles en Languedoc-Roussillon, j'ai craqué pour le message vidéo personnalisé du Père Noël !

En allant sur le site du Père Noël magique (http://perenoelmagique.ca), il vous sera possible en à peine 5 mn et gratuitement de réaliser pour vos enfants (et aussi pour les adultes) un message vidéo personnalisé du Père Noël, d'une très belle qualité audiovisuelle (on s'y croirait !).

Evidemment, je vous passe les yeux écarquillés et remplis d'étoiles de ma petite Louloute de 2 ans et demi en découvrant SA vidéo. Mais assez de commentaires, je préfère partager avec vous ces quelques minutes de bonheur : ici.

Inutile de vous dire que nous sommes obligés de lui montrer et de lui remontrer encore cette vidéo des dizaines de fois chaque soir, à son retour de la crêche !

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 12:57

Ou encore "Nos enfants sont-ils trop gâtés ?"

 

C'est l'impression que j'ai eue ce week-end quand j'ai proposé à mon Moyen de 9 ans de l'emmener au Mac'Do avec son copain que nous recevions à la maison depuis la veille. Une fois sur place, sur le coup des 13h, on s'est vite rendus compte que le fast-food était bondé de toute part. Venant en force (à 5 + poussette encombrante), on a donc proposé à nos deux coquins une alternative dans les restos avec terrasse alentours.

 

Les différents restos qu'on a pu proposer à notre cher et tendre enfant ne l'enchantaient guère. On finit néanmoins par se poser à la terrasse d'Hippopotamus. Evidemment, déçu de ne pas "manger" à Mac'Do, notre Moyen a fait la fine bouche pendant tout le déjeuner, boudant ce moment qui aurait pu être un temps de partage et de convivialité improvisée (c'est beau, non ?).

 

Au lieu de ça, on a dû supporter de la part de notre cher et tendre rejeton quelques remarques, du style "on aurait dû emporter la maison, avec les jeux, la Wii, la télé, etc..." (traduction : "on se fait ch...!"), ou encore "c'est long, on va devoir attendre encore longtemps ?" (non, mon chéri, les cuisiniers ne vont pas arrêter de servir tous les autres clients arrivés avant nous pour nous servir...).

 

Bref, PapaZen et moi avons fini le repas dans un échange animé autour d'une question fondamentale : "Nos enfants sont-ils trop gâtés ?"

 

En aurait-on fait des enfants pourris qui ne sont pas encore sortis de la période de la Toute-puissance, qui n'ont presque jamais connu la frustration et qui ne savent pas (parce que finalement, ils n'ont jamais eu le temps d'apprendre) apprécier la valeur des choses ?

 

La faute à qui ? A nous, les parents, en tout premier ? A moi surtout, qui adore faire plaisir à mes enfants ? A la société de consommation immédiate dans laquelle ils ont grandi et dans laquelle ils continuent d'évoluer aujourd'hui ?

 

Je me souviens qu'à l'époque, j'aurais sauté de joie si ma mère m'avait proposé d'aller au resto avec une copine, surtout si ce n'était pas prévu. Une vraie surprise, quoi ! Aujourd'hui, on a l'impression que tout est dû, que tout est normal. Résultat : nos enfants sont blasés... Ca devient de plus en plus difficile de les surprendre et de leur faire réellement plaisir.

Pourtant, je ne cède pas à toutes leurs demandes. J'ai plutôt tendance à résister à la pression et à prendre le temps de la réflexion avant d'accéder à une demande, quitte à être totalement à contrepied des autres parents, voire de la "société toute entière". C'était le cas quand ma Grande de 12 ans, aujourd'hui en 5ème, était en CM2. Toutes, je dis bien, toutes ses copines étaient équipées d'un téléphone portable, la plupart depuis le CM1, l'une d'elle depuis le CE2. J'ai résisté tout simplement car je ne voyais pas l'usage que ma fille pouvait en faire. Nous avons le fixe à la maison et elle n'avait pas besoin d'un portable pour l'école. Même pour la 6ème, je n'y voyais pas d'intérêt. Un portable, c'est un coût à l'achat, mais aussi une charge mensuelle. Aussi petite soit-elle, c'est toujours une charge de trop quand aucun vrai usage ne le justifie.

Heureusement, nous en avons souvent discuté avec ma fille, plutôt raisonnable, qui comprenait mes arguments et les acceptait.

A la rentrée de la 6ème, nous avons découvert un emploi du temps : elle finissait tous les jours à 15h 30. Nous avons donc décidé qu'elle rentrerait seule, pour la 1ère fois, à la maison (tram + trajet à pied), lui évitant ainsi 2h 30 de permanence à l'étude. Un cas de figure qui a immédiatement nécessité l'achat d'un portable parce que nous y avons vu "un usage". Elle devait effectivement pouvoir nous joindre à tout moment entre le trajet du collège et la maison, ne serait-ce que pour me rassurer, moi.

 

Tout ça pour dire qu'en dehors de différer des demandes, je me demande comment on peut, en tant que parents, en tant qu'éducateurs, le plus intelligemment possible, apprendre la valeur des choses à nos enfants, et surtout leur apprendre à apprécier les choses simples, toutes les surprises et les cadeaux de la vie, au-delà de la dernière figurine "Ben 11" ou du dernier jeu Wii "Pokeman"... La question reste ouverte.

Signé par Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 11:55

 

Couv-philosophie-Magazine.jpg

 

Je viens d'acheter le dernier numéro de Philosophie Magazine (n° 43) qui consacre son grand dossier à la fabuleuse question "Qu'est-ce qu'une journée réussie ?".

 

Une question qui m'a immédiatement inspirée, tant il parait essentiel de savoir ce que représente, pour soi, une journée réussie. Pourtant, la ou les réponses ne sont pas si simples. Au travail ou dans sa vie perso ? Avec ou sans les enfants ? Seule ou avec ma moitié ?

Autant de réponses que de personnes, et autant de réponses que de contextes pour une même personne...

Pour l'un de mes collègues, à qui j'ai posé la question hier, c'est une journée "où je me sens bien dans ma tête".

 

Pour ma part, je dirais que c'est une journée où je peux prendre le temps de faire ce que je veux faire sans trop stresser, sans trop "speeder". Par exemple quand j'ai le temps de m'installer seule à une terrasse de café et de pouvoir lire ou écrire (ou les deux) tranquillement... Bref, moins de pression, davantage de temps, ce dont manquent en général les mamans de famille nombreuse comme moi...

 

Une journée où j'arrive à avancer un peu dans ma "longue" liste de tâches à faire et terminer la journée en ayant le sentiment que cette journée a été "utile", comme si finalement une journée se devait d'être "utile"... Et le plaisir dans tout ça ?

C'est aussi une journée où je peux rigoler avec mes enfants, jouer avec eux, même pas longtemps, faire la folle (et oui, ça m'arrive)...

 

A creuser car je ne crois pas encore avoir trouver "ma" réponse...

 

Et la vôtre ?

 

Signé par Zen et Organisée ! - dans Billets d'humeur
commenter cet article

           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)