Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 23:00

Mon kakebo

 

A l'approche de 2011, si vous n'avez pas encore établi votre budget annuel ou si vous prévoyez de mieux gérer vos comptes au quotidien, je ne saurais trop vous conseiller de tester "Mon kakebo 2011 : petit cahier de comptes japonais pour tenir son budget", le dernier-né de Dominique Loreau* (Editions Flammarion, 12 €). Je vais le tester et reviendrai faire le point d'ici quelques temps. En tous les cas, l'objet en lui-même est très plaisant, très agréable à regarder et à manipuler. Une raison de plus pour s'atteler à la tâche...

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Au Japon, le kakebo est un cahier-agenda de comptes tenu quotidiennement. On y reporte toutes les dépenses du ménage et il sert aussi souvent de journal intime. Ce premier kakebo français est agrémenté de nombreux conseils de l'auteur."

 

Extrait de l'introduction :

 

"Puisque cette nécessité de prévoir son budget semble indiscutable, pourquoi donc le fait-on si peu ? La principale raison est la continuelle course entre les salaires et les prix et, partant, la disparition quasi complète de la notion d'économie, de marge de sécurité... Il peut s'ajouter des difficultés individuelles ou sociales. Dans ces conditions, il résulte une sorte de découragement, une mauvaise compréhension de l'utilité de faire un budget."

 

Marie-Paule Dousset, Savoir économiser

 

Personne ne peut nier que nos vies sont, au fil du temps, de plus en plus compliquées. Mais il est possible, avec un peu d'organisation et de volonté, d'en simplifier les rouages : tenir ses comptes personnels nets et à jour grâce à l'usage d'un kakebo est un bon moyen pour y arriver.

Kakebo signifie en japonais "livre de comptes ménagers". Si ce terme a été choisi, c'est parce que d'une part, sa sonorité est plus agréable que "livre de comptes" ou "budget de la ménagère" (dont la connotation désuète évoque pour certains pingrerie ou radinerie). D'autre part, il n'existe pas vraiment d'équivalent dans nos cultures occidentales d'un agenda annuel réservé à la gestion du budget personnel et aux petites notes personnelles du quotidien.

 

A l'ère de l'ordinateur, des cartes bancaires et des crédits, parler de kakebo peut paraître rétrograde. Et pourtant...! Dans ce pays économiquement et technologiquement si avancé qu'est le japon, nombre d'occidentaux seraient surpris de savoir qu'aujourd'hui encore, la plupart de ses habitants en tiennent un. Dès qu'un japonais reçoit une somme d'argent, il consigne celle-ci dans un kakebo. Toutes les papeteries de ce pays en proposent un nombre de déclinaisons impressionnant : des modèles pour les jeunes enfants (qui font ainsi l'apprentissage de la gestion de leur argent de poche en notant leurs dépenses en jeux vidéo, crayons ou barrettes à cheveux fantaisie...) aux retraités aux maigres revenus, en passant par les kakebos prévus pour l'employée de bureau entrant dans la vie active et qui pense déjà à épargner pour son ménage, sa retraite, ses vacances, sa garde-robe... Lorsqu'elle se marie, elle tient alors un autre type de kakebo : un kakebo familial, gage de son honnêteté, de l'amour et du souci qu'elle porte aux siens. Mais à chaque culture ses coutumes...

Voici donc un kakebo adapté aux occidentaux qui, eux, utilisent plus volontiers les cartes de crédit et les chèques ; un kakebo offrant à chacun un éventail de rubriques personnalisées, selon ses propres besoins et son mode de consommation.

 

* Dominique Loreau est auteur de plusieurs best-sellers dont L'art de la simplicité (2006) et L'art de l'essentiel (2008). Elle est mariée à un japonais et vit au Japon depuis plus de 15 ans. Elle s'y est imprégnée d'un certain art de vivre.

Partager cet article

commentaires

           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)