Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 16:08

Cocooning1.jpgQui a dit que le soir, après l'école ou au retour du travail, il fallait enchaîner les corvées à flux tendu, sans prendre le temps de respirer ?

Voilà encore une idée reçue bien ancrée et une pression que nous, Wondermamans, aimons nous imposer pour "assurer" et être à la hauteur.

Mais à la hauteur de qui ? Et surtout, pour quoi ? Etes-vous filmée pour un reportage TV qui sera diffusée à heure de grande écoute et regardée par la France entière (bon là, je peux comprendre…) ? Quelqu'un vous a-t-il spécifiquement demandé de vous activer à peine le seuil de la porte franchi ? A qui finalement obéissez-vous ?

J'ai récemment accompagné une jeune maman qui occupait un poste à responsabilités, encadrant une dizaine de personnes, et qui se plaignait de ne pas suffisamment profiter de sa petite fille de 14 ois. Son mari et elle rentraient relativement tard à la maison, autour de 19h 30. A peine arrivée, elle se mettait immédiatement en mode "ménage et rangement" pour terminer aux alentours de 21h, tandis que sa fille dormait déjà.

Je lui ai demandé pourquoi elle s'imposait ce rythme. Elle m'a tout simplement répondu, après réflexion et un peu étonnée de cette question, qu'elle voulait que tout soit parfait pour sa fille (vous noterez en passant qu'on cherche toutes à atteindre cette perfection au premier enfant et que rapidement, au deuxième, et plus encore au troisième enfant, on abaisse bizarrement nos critères d'exigence…).Elle voulait répondre à une norme : celle de la maman qui entretient parfaitement sa maison et fait "tout ce qu'il faut". A la recherche constante de performance et d'efficacité dans son travail, elle reproduisait le même schéma à la maison. Du lever au coucher. Du lundi au vendredi. "Hop, hop, hop ! Tac tac tac ! OK, ça, c'est fait !" Et le week-end n'était guère plus réjouissant carelle aurait aimé, là encore, pouvoir consacrer un peu plus de temps à sa petite famille et au plaisir, et un peu moins au ménage qu'elle n'avait pas eu le temps de faire en semaine. Quelle autopunition !

Pourtant, personne ne peut tenir en surrégime 24h/24. Le corps et l'esprit ont besoin de pauses et il importe de veiller à alterner tout au long de la journée, au moins chaque fois que cela est possible, périodes d'activité et de repos. Et le soir, pitié, on fait relâche ! On décompresse ! On s'autorise enfin, après une longue journée qui a souvent démarré très tôt, à relâcher la pression et à se détendre en famille.

Pourquoi ne pas commencer dès la sortie du travail en mettant en place un petit sas de décompression entre le bureau et la maison ? Dix minutes, un quart d'heure suffisent. Vous en profiterez pour évacuer le stress de la journée, mettre de côté les petites questions restées en suspens (Richard a-t-il renvoyé le dossier corrigé ? Combien reste-il finalement au budget ? Martine a-t-elle confirmé l'option de la semaine prochaine ?) et laisser le bureau… au bureau ! A chacun sa méthode : s'arrêter en chemin pour prendre un petit café (déca ?) de 10 mn, écouter le CD qui nous fait du bien dans sa voiture, rentrer à pied au lieu de prendre le bus… Le but de ce sas de décompression : vous permettre d'arriver chez vous moins stressée, donc plus détendue, et surtout plus disponible pour vos proches.

Arrivée à la maison, vous pourrez également, si vous le souhaitez, prendre 5 minutes (je vous assure que c'est possible !) pour changer de tenue, vous démaquiller, et pourquoi pas vous doucher directement avant de vous mettre en pyjama/chaussons. Ce simple geste est un petit rituel tout simple qui marquera le passage entre votre journée de travail et le retour à la maison.

Et enfin, avant de vous lancer à corps perdu dans les corvées du soir, autorisez-vous au minimum une demi-heure à trois quarts d'heure pour ne rien faire, vous poser (reposer ?), discuter avec vos enfants, votre conjoint, et ce même si vous arrivez à 19h 30 ! Prévoyez finalement d'en faire moins le soir à la maison en vous concentrant uniquement sur ce qui est indispensable : préparer le repas, donner le bain aux enfants (ou encore mieux, la douche, plus rapide), lancer le lave-vaisselle et nettoyer la cuisine, le tout en alternance avec votre conjoint s'il est présent (à deux, tout va deux fois plus vite, n'est-ce pas !). Si vos enfants sont assez grands, demandez-leur de mettre la table et de débarrasser. Ils n'en mourront pas. Bref, dé-lé-guez ! Vous n'avez pas à tout assumer dans cette maison. En déléguant, mathématiquement, vous aurez plus de temps pour vous détendre et profiter de votre famille.

Et tout le monde sera content !

Partager cet article

Signé par Zen et Organisée ! - dans S'organiser à la maison
commenter cet article

commentaires

           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)