Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 06:00

 

Sandrine Franchet Crédit photo : Cécile Creiche

 

Aujourd'hui, c'est une nouvelle invitée de marque que j'ai le plaisir d'accueillir sur le blog !

Voici plusieurs années que je suis (et réciproquement) les activités de Sandrine Franchet, via les réseaux sociaux notamment. A travers son blog et boutique en ligne Cousette entre copines, puis son activité de services aux petites entreprises Cousette Communication et enfin via les Entrepreneuses créatives, site qu'elle a créé avec Sophie-Charlotte Chapman.

Nous avons récemment et presque simultanément eu l'envie de rentrer en contact et d'échanger via Skype.

Nous nous sommes découvertes de nombreux points communs (exactement le même âge, 3 enfants chacune, une expérience professionnelle passée dans la communication, etc.) et la même envie de vivre et de travailler en accord avec nos valeurs.

Je n'ai toujours eu que des échos positifs et élogieux du travail de Sandrine et de Sophie-Charlotte, et c'est ce que j'apprécie tout particulièrement chez elles : un professionnalisme chevillé au corps, qui transparait dans chacune de leurs activités.

J'ai par ailleurs le plaisir de compter Sandrine parmi les participantes à mon atelier "3 mois pour désencombrer et alléger sa vie !" depuis le 1er octobre dernier.

Enfin, le 22 octobre dernier, c'est elle qui m'a interviewée sur le blog des Entrepreneuses Créatives : "{Portrait} Diane Ballonad Rolland nous aide à devenir zen et organisées !" 

A charge de revanche !

 

***

Bonjour Sandrine, qui es-tu ? Quel est ton parcours ?

Bonjour Diane et merci de m'accueillir sur ton blog!

S'il n'est pas si évident de répondre à ta première question (qui je suis...? vaste sujet!), je peux en revanche te résumer mon parcours: lyonnaise d'origine, j'ai étudié puis travaillé 10 ans comme journaliste de presse écrite à Paris. Pendant cette période, je me suis également mariée et j'ai eu 3 enfants.

En 2006, premier tournant: à l'occasion d'un déménagement en Savoie, je décide de créer mon entreprise autour de ma passion pour la couture. C'est la naissance de Cousette entre copines. Progressivement mon offre s’étoffe: kits de couture et de broderie, accessoires confectionnés, ateliers de couture. J’expérimente aussi l’organisation d’événements au sein d’un collectif de créateurs que je contribue à rassembler.

3 ans plus tard, nouveau déménagement, pour les Pays-Bas cette fois. Là-bas, je développe Cousette entre copines, et donne naissance en 2011 à Cousette communication, pour répondre aux sollicitations de mon réseau de créatrices/designers qui me demandent de les aider dans leur communication, notamment sur le web. C’est aussi à ce moment-là que je fais la connaissance, via les médias sociaux, de Sophie-Charlotte Chapman, alias Ma Petite Valisette, avec laquelle nous fondons les Entrepreneuses Créatives, pour proposer des formations, à distance, puis en présentiel, pour les business créatifs.

Dernière étape, enfin, au printemps 2013: retour à Lyon, en maman solo, avec de nouveaux projets: la rédaction d’un livre avec Sophie-Charlotte, et le développement d'interventions sur la communication, notamment digitale, auprès d'étudiants post-bac.

 

Votre livre « Vendre et mettre en avant ses créations », paru en 2014 aux Editions Eyrolles, est un succès de librairie. Comment as-tu accueilli cette première expérience et comment expliques-tu ce succès ?

En effet, nous sommes ravies: le livre a reçu un très bon accueil et a dû être plusieurs fois réimprimé depuis sa sortie. C'est évidemment un grand bonheur de voir que cet ouvrage atteint son objectif: aider toutes celles qui souhaitent se lancer dans la commercialisation de leurs créations à bien démarrer. Le succès du livre est à mon avis lié tant au contexte (tendance DIY, envie de travailler autrement, etc.) qu'au parti-pris que nous avons choisi: proposer un guide le plus complet posible, du lancement de la marque au développement international, et surtout le rendre très concret grâce aux nombreux témoignages de professionnels.

 

Vous animez avec Sophie-Charlotte des ateliers interactifs en ligne autour de diverses thématiques (Organiser un atelier créatif, Communiquer sur les réseaux sociaux, Concrétisez votre projet créatif, etc.).

Comment vous est venue l’idée de créer des ateliers et formations en ligne et quel regard portes-tu, avec le recul que vous avez aujourd’hui, sur cette nouvelle façon de transmettre et d’accompagner ?

Au moment même où je créais Cousette communication pour proposer de la rédaction web et du conseil en communication, Sophie-Charlotte décidait de commercialiser des supports de formation PDF à l’attention de blogueuses et créatrices. Elle m’a contactée pour me faire part de son projet et nous avons convenus que nos deux activités étaient complémentaires et qu’il serait intéressant d’avoir des projets communs. Quelques mois plus tard, elle m’a proposé de m’associer avec elle pour organiser des formations interactives, qui permettent d’apporter un véritable feed-back personnalisé aux participantes, ce qu’un module sous format PDF ne permettait pas. Nous avons lancé notre premier programme, qui s’intitulait Devenir pro online, au printemps 2012. Nous nous sommes aperçues qu’outre notre expertise et nos conseils personnalisés, les stagiaires gagnaient beaucoup à échanger entre elles sur leurs expériences et leurs pratiques. Nous organisons d’ailleurs régulièrement sur Facebook des “sessions live” qui permettent aux entrepreneuses créatives qui nous suivent de nouer ce dialogue riche et convivial.

 

Vous serez, Sophie-Charlotte et toi et pour la seconde année consécutive, sur le Salon Créations & Savoir-Faire à Paris les 21 et 22 novembre prochain pour y animer des ateliers dans une vraie salle de formation. Peux-tu nous en dire plus ?

Oui, nous serons présentes encore une fois à la CSF academy, pour animer des ateliers pour les business créatifs: Organiser un atelier créatif, Devenir une pro online et Travailler de chez soi. C’est très agréable de pouvoir sortir du virtuel et faire face à nos stagiaires, c’est évidemment encore plus riche et interactif. D’ailleurs cette année, nous avons demandé à pouvoir organiser, le vendredi soir, un “afterwork” dans notre salle de classe: de 17h à 18h30, nous accueillerons avec plaisir les créatrices qui auront envie de venir discuter avec nous de leurs initiatives, de nous poser des questions etc.

visuel_csfacademy.png 

 

Qu’est-ce qui fait selon toi la spécificité d’une entrepreneuse créative par rapport à une autre entrepreneure ?

Une entrepreneuse créative, c’est évidemment une entrepreneuse qui a un projet entrepreneurial autour de son talent créatif. Mais je dirais que c’est trop souvent une entrepreneuse qui a du mal à se qualifier comme telle. Elle a, en effet, souvent exercé ce talent dans le cadre de ses loisirs, et le passage d’une activité individuelle, motivée par la recherche de plaisir et de partage, à une activité professionnelle, rentable et génératrice de revenus, n’est pas si aisé. Se posent alors toute une série de questions sur la légitimité (les doutes se traduisent souvent par des prix trop faibles), la peur de “vendre son âme” en ayant une approche trop commerciale, etc. Régulièrement, dans nos formations ou nos activités de conseil, nous devons travailler avec nos interlocutrices sur leur estime de soi, leurs peurs, leurs croyances etc. avant de pouvoir entrer dans des thématiques plus opérationnelles.

 

Je sais que de nombreuses lectrices du blog ont fait, ou envisagent de faire le grand saut de l’entrepreneuriat. Quel conseil donnerais-tu à une entrepreneure, créative ou non d’ailleurs, qui démarre ?

Je lui recommanderais en priorité d’être patiente et persévérante. La création d’entreprise n’est pas un exercice facile, cela prend du temps d’affiner son offre, de trouver sa clientèle, de générer du chiffre d’affaires puis de la rentabilité, c’est normal que les résultats tardent à arriver. Il ne faut pas se décourager et profiter de ces moments de “calme” pour mettre l’accent sur sa communication et son développement commercial.

 

J’imagine que comme nous tous, il arrive que tu coures après le temps et que le rythme s’emballe un peu trop parfois ? Comment t’y prends-tu pour calmer le jeu, faire redescendre la pression et retrouver ton centre ?

Euh… J’ai même l’impression de courir un peu tout le temps après le temps :-) Entre mes multiples activités et mes 3 enfants, le rythme est souvent intense. J’ai différents petits trucs pour évacuer le stress: par exemple un petit verre de vin en préparant le dîner après une longue journée, ou alors descendre du bus un ou deux arrêts avant pour marcher et prendre l’air avant de rentrer affronter le “coup de feu familial”. J’aime commencer ma journée par une séance de sport en musique dans mon salon, ou chausser mes baskets pour aller courir. Je n’ai malheureusement plus le temps de les pratiquer cette année mais j’ai découvert que les sports de combat (j’ai fait un peu de krav-maga, du kick-boxing et du kajukenbo) étaient parfaits pour se défouler. Sinon, quand je travaille chez moi et que je n’arrive plus à me concentrer devant mon écran, je fais une petite pause musique à fond et déhanché devant la glace (le ridicule ne tue pas!!).

 

Globalement, sur quoi repose le socle de ton organisation personnelle ? Quelques astuces à partager ?

Vivant en solo avec peu d’aide extérieure, je dois essentiellement compter sur moi-même et sur ma bonne étoile… Ma principale “astuce” d’organisation est mon choix, pas toujours confortable d’un point de vue financier, de travailler en freelance donc selon un emploi du temps que je maîtrise pour l’essentiel. Mon smartphone, adopté à mon retour en France, m’apporte une aide précieuse: c’est un bureau portatif qui me permet de rentabiliser les moments d’attente ou de trajet. Enfin et surtout j’ai la chance d’avoir des enfants très autonomes (disons que je ne leur ai pas trop laissé le choix mais je leur explique qu’ils ne sont pas si mal lotis -je suis souvent présente à la maison) et une fille aînée de 14 ans, sur laquelle je peux vraiment compter en toute confiance pour prendre le relais quand je ne suis pas là. Je lui dis souvent que j’ai beaucoup de chance de l’avoir et je profite de cet article pour la remercier encore!

 

J’ai le plaisir de te compter parmi les participantes à la première session de mon atelier « 3 mois pour désencombrer et alléger sa vie ! ». Peux-tu nous parler de cette démarche d’allègement dans laquelle tu t’es déjà engagée avant même la création de cet atelier ?

J’ai en effet entamé à la rentrée un processus de réorganisation de mon appartement: une démarche très pragmatique au départ mais qui m’a amenée à une réflexion plus profonde sur la nécessité d’alléger ma vie toute entière, et pas seulement mon intérieur. C’est juste à ce moment-là que tu as annoncé ton atelier, qui du coup tombait à pic pour moi. Je suis ravie d’en être, même si la période n’est finalement pas la plus facile pour moi, car octobre et novembre s’avèrent mes deux mois les plus chargés d’un point de vue professionnel. J’ai donc pris pas mal de retard dans les différents exercices, je compte donc beaucoup sur le mois de décembre, pour me rattraper. Malgré tout, la démarche porte doucement ses fruits, presque inconsciemment: j’ai le sentiment d’avoir déjà une vision beaucoup plus claire de la vie que je veux avoir, tant au point de vue professionnel que personnel et familial. Je sais également les actions que je dois mettre en oeuvre pour l’atteindre même si, pour l’instant, le temps me fait défaut et que je dois faire une pause...

 

Allez, je te pose la question : es-tu plutôt "zen" ou "organisée" ?

Je dirais plutôt zen… qui essaie de s’organiser. L’organisation n’est pas mon état naturel, je me retrouve régulièrement à parer au plus pressé et à gérer les urgences. Quand ça devient “trop”, il m’arrive d’avoir des pics de stress, mais dans l’ensemble j’ai l’impression d’être plutôt “cool” et de maîtriser très bien le “tant pis aujourd’hui pas le temps de faire le ménage, on verra ça demain ou un autre jour” :-)

 

Pour finir, quels sont tes projets pour 2015 ?

J’espère poursuivre la mise en oeuvre ma démarche d’allègement et de recentrage sur mes priorités, développer encore mon activité de conseil et formation et organiser autrement mon activité de confection textile de manière à pouvoir tout concilier.

Si j’arrive à mener ces trois objectifs à bien en 2015, je serai satisfaite de moi :-)

 

 Un grand merci à toi, Sandrine !


Vous pouvez retrouver Sandrine et Sophie-Charlotte sur leur site : Entrepreneuses créatives

 

new-logo-EC-baseline-72dpi.png


Partager cet article

Signé par Zen et Organisée ! - dans Interviews et portraits de femmes
commenter cet article

commentaires

Gestion du stress 18/11/2014 13:29

Il est vrai que les entrepreneurs en général et les entrepreneuses en particulier ont plus de facteurs de stress que les autres mais ils ont aussi les facultés et les compétences de bien gérer
leurs stress.

NiniDS 17/11/2014 08:01

Merci pour le partage de cette interview de Francine, dont l'expérience et les idées sont très intéressantes.
Bises, belle journée.

           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)