Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 18:11

Prince-charmant1

 

« Diane, il y a un chapitre qui manque dans ton livre, je trouve. Un chapitre sur le couple. Du trio 'temps pour moi', 'temps pour la famille', 'temps pour le couple', je trouve que c'est le dernier qui pâtit bien souvent. Prendre la baby sitter pour sortir en amoureux, on a de plus en plus de mal à le faire. Je trouve que l'entrée au CP de l'ainé n'a pas aidé (on est plus vigilants sur les heures de coucher, avec la baby sitter, ça déborde toujours). Ce qui me gêne le plus, c'est le fait de ne plus réussir à se parler! Lors des repas, les enfants nous interrompent, se battent, discutent…et nous, nous faisons la guerre à ces mauvaises habitudes: "ne nous interromps pas", "ne vous battez pas"…au final, j'ai rarement réussi à dire ce qui n'avait pas été dans ma journée avant de débarrasser la table, et je ne parle même pas de prendre des nouvelles de l'homme qui partage ma vie! On a une petite solution pour ça: de temps en temps, on se fait livrer un plateau de sushis, qu'on mange quand les enfants dorment. Ca nous évite de passer par la baby sitter, mais ça nous donne quand même l'impression d'être au restau, et l'occasion de boire un verre de vin sur le canapé. »

 

Elle a bien raison, Cécile, de nous rappeler combien le couple, dans une famille, est essentiel, et ô combien négligé ! Je me suis souvent demandée comment de si tous petits êtres pouvaient prendre autant de place dans une maison...

Même dans un lit 160, au beau milieu de ses parents, le bébé sera toujours celui qui prendra le plus de place, les bras et les jambes en étoile, ou pire allongé de tout son long à l'horizontal, les petits pieds sur le nez du papa, et la main droite tripotant machinalement la "têtée" gauche de la maman (du vécu !).


Les années aidant, la routine s'installe, insidieusement, imperceptiblement dans votre quotidien.

Elles sont passées où, nos soirées à discuter pendant des heures et à refaire le monde autour d'un verre ?

Nos soirées endiablées à danser l'un contre en face de l'autre, les pensées (et pas que) plus que coquines ?

Nos restos romantiques, nos concerts mémorables, nos week-ends entre amis, et j'en passe !

Il est passé où, le beau gosse qui vous a fait craquer et qui aimait vous surprendre, et que dire de la séductrice que vous étiez forcément (n'est-ce pas ?) et qui n'hésite pas maintenant à se couper les ongles de pied tout en regardant la télé ?


La fatigue de nos journées harassantes achève enfin de nous dissuader de toute tentative destinée à pimenter notre vie de couple. Même quand les enfants (les trois) ne sont pas à la maison, nous sommes si ravis d'avoir une soirée tranquille à la maison, à manger n'importe quoi affalés sur le canapé ("l'Art de ne rien faire") que nous préférons "reporter" (aux calendes grecques) notre resto en tête à tête.

Et oui, c'est comme ça, pris dans le tourbillon du quotidien, accaparé soit par le travail, soit par les enfants, soit par les tâches courantes, le couple peine à se faire une place au milieu de ce tohu-bohu.

Sauf… s'il le décide fermement.


Certes, les rendez-vous programmés, ce n'est pas très glamour ni paillettes, mais c'est mieux que rien ! Et si vous avez une meilleure idée, après bientôt 20 ans de vie commune (ouhhh, p'tit coup de vieux, là !), je suis volontiers preneuse. Après tout, je ne suis pas une experte du couple…

Quand même, voici deux pistes à privilégier pour laisser un peu d'espace au couple (mais attention, en la matière, la créativité est aussi de mise !) :

 

1- Se ménager des moments à deux :

Et quand je dis à deux, ce n'est pas à trois, quatre, cinq et plus, c'est bien :

A DEUX !

Comme Cécile, profitez de toutes les occasions pour vous retrouver en tête à tête. Dès que nous en avons l'occasion, en semaine notamment (quand les enfants sont à la cantine !), ma moitié et moi nous retrouvons pour déjeuner ensemble. Dès que nous pouvons prendre un café ensemble, nous n'hésitons pas une seconde.

En vacances également, en bord de mer, nous laissons les enfants (qui dorment encore) à Mamie, et en profitons pour nous lever tôt, vers 6h 30, un jour sur deux. Nous enfilons les yeux à peine ouverts notre tenue de sport et nous partons discrètement, à jeun, pour aller courir le long de la plage ou marcher les pieds dans l'eau en profitant de l'aube. Comme vous l'imaginez, le réveil est difficile mais la perspective de ce moment hors-du-temps suffit à nous motiver (et à nous tirer du lit !). Nous terminons notre "escapade" amoureuse par un petit café savoureux avant de rentrer, avec des croissants tous chauds, préparer le petit-déjeuner pour la maisonnée.

Qu'il s'agisse d'aller courir en duo, de partager une passion ou un simple passe-temps, ces petits moments, sans aucun rapport avec les enfants, viendront entretenir votre complicité, et vous évitera peut-être de finir en vieux colocataires qui n'ont plus rien à se dire ou en "simples" éducateurs/géniteurs de vos enfants.

 

2- Partir en week-end de temps en temps quand c'est possible :

A mettre impérativement à l'ordre du jour de vos priorités et à programmer noir sur blanc sur votre agenda sous peine de voir l'année défiler sous vos yeux avant que vous n'ayez eu le temps de vous mettre d'accord sur une destination.

C'est si bénéfique pour le couple que les week-ends en amoureux des parents devraient être remboursés par la sécurité sociale (ou la CAF dans ce cas précis) ! C'est si évident que je n'en dirai pas plus.

 

L'équilibre du couple repose sur le respect de l'autre

Plus globalement, ce qui compte avant tout, c'est d'accorder à votre moitié (et c'est valable dans les deux sens bien sûr !) l'attention et le respect qu'il mérite.

 

 Voici quelques règles de bon sens qu'il est parfois bon de rappeler :


1- Ne l'infantilisez pas, ne le traitez pas comme votre troisième ou quatrième enfant.

 
2- Ne le maternez pas non plus !

 
3- Respectez la personne qu'il est, avec ses différences, ses qualités, ses défauts, ses limites parfois.

 
4- Soyez solidaires face aux enfants et faites front quand ces derniers vous testent ou essaient de vous manipuler (ils sont parfois très forts, les bougres !).

 
5- Ne vous contredisez jamais devant eux : soutenez l'autre, et, en cas de désaccord, parlez-en dans un deuxième temps, en dehors de la présence des enfants.

 
6- Ne dévalorisez jamais l'autre devant les enfants : ne cherchez pas non plus à avoir systématiquement raison (car non, vous n'avez pas systématiquement raison), l'amour ne peut pas s'épanouir dans un rapport de forces.

 
7- Soyez intransigeant sur le respect que vos enfants portent à l'autre.

 

Ne cachez pas enfin à vos enfants l'amour que vous portez à l'autre, bien au contraire (avec des limites évidentes, toutefois !). Un petit câlin par ci, un petit bisou par-là, une petite attention… Les enfants sont rassurés de savoir et de constater de leurs propres yeux que leurs parents s'aiment encore.

 

Ma petite dernière, qui est dans sa période "Princesse", me demande souvent : "Papa, c'est ton Prince ?"

 

Oui, ma chérie, c'est mon Prince...

   

 

 

Partager cet article

Signé par Zen et Organisée ! - dans Se réapproprier son temps
commenter cet article

commentaires

Vanessa 24/05/2013 13:56

Même si l'on est pas d'accord face aux enfants, faut-il ne pas le montrer ?

Zen et Organisée ! 24/05/2013 14:03



Il est toujours préférable de montrer aux enfants qu'on est solidaires et sur la même longueur d'ondes, et de discuter de nos désaccords en dehors de la présence des enfants, surtout quand le
sujet est important. Mais parfois, ce n'est pas toujours possible, on fait aussi ce qu'on peut, n'est-ce pas ? Et pour des petits désaccords, ce n'est pas bien grave...



Laurence Alcan 18/05/2013 07:01

Diane bonjour,

Et je rajouterai, car ne l'ayant jamais expérimenté vivez à fond vos "engueulades". En 15 ans de mariage je ne sais pas ce que c'est et je reste persuadée que ça nous a manqué aussi au sein de mon
couple. Lâchez, dites les choses dans une certaine limite bien sûr. Je reste convaincue que ces moments sont nécessaires pour mieux se retrouver après. La parole est libératrice et les choses sont
dites !

Diane de Zen et Organisée ! 21/05/2013 12:43



Merci à toi Laurence pour cette contribution tout à fait pertinente !



           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)