Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 06:46

Envie d'être zen et organisée 2  

En cette journée si symbolique du 8 mars, j'ai trouvé qu'il était de bon ton de donner quelques astuces pratiques et concrets pour "inviter" nos hommes à se frotter (un peu, beaucoup, passionnément) aux tâches ménagères. Attention, quand je dis "nos hommes", je pense surtout à ceux qui sont plutôt frileux, voire carrément phobiques à toute activité en lien avec :

- une éponge

- un chiffon

- un aspirateur

- un fer à repasser

- une serpillère

- etc...

 

Est-il nécessaire de rappeler ici ce que tous les journaux du jour vont inlassablement marteler cette année encore (comme en 2012, 2011, 2010, 2009, 2008... ) et ce que nous savons toutes et tous déjà, à savoir que les tâches domestiques sont encore assumées à 80 % par les femmes et que nous sommes encore loin d'un partage des tâches équitable dans le couple ? 

Histoire d'apporter ma petite et modeste pierre à l'édifice, voici donc, pour la toute première fois sur le blog (mais promis, ce ne sera pas la dernière), un extrait de mon livre Envie d'être zen et organisée ?, tiré de la quatrième partie intitulée "Je m'organise" et du chapitre "Remettez le ménage à sa juste place !".

Vos commentaires, je l'espère agrémentés de bien d'autres astuces ou conseils, seront évidemment les bienvenus...

 

1- Clarifiez vos attentes !

N'attendez pas forcément de votre homme qu'il prenne des initiatives, et encore moins qu'il devine ce que vous attendez de lui car, contre toute attente, il ne pense pas comme vous, et c'est en cela que vous êtes complémentaires. Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus, c'est bien connu : hommes et femmes répondent à des logiques fondamentalement différentes. Et après ? L'accepter enfin vous évitera moult déceptions, reproches à son encontre et occasions de discorde entre vous deux.

Clarifiez vos attentes à son égard. Demandez-lui de façon claire et directe ce que vous attendez de lui en matière d'entretien de la maison, quitte à lui faire chaque semaine une petite liste de tâches qu'il n'aura plus qu'à cocher les unes après les autres et qu'il pourra gérer à son rythme, et surtout dans une "relative" autonomie. Vous éviterez ainsi de nombreux malentendus : vous souhaitiez qu'il fasse la vaisselle en rentrant, mais à votre retour, vous constatez qu'il n'a rien fait. Intérieurement, vous commencez déjà à ruminer et à pester : "C'est toujours la même chose ! Il faut que je lui dise tout ! La vaisselle débordait de l'évier : c'était évident, pourtant !" Oui, évident pour vous. Pas pour lui : dans sa propre logique, il avait prévu de le faire plus tard et de décompresser une demi-heure avant d'attaquer.

 

2- Organisez votre "incompétence ménagère"

Apprenez définitivement à lâcher prise (au risque de me répéter) et renoncez à tout contrôler, du type "contrôleur des travaux finis". Certes, il ne fera peut-être pas aussi bien que vous, mais au moins, ce sera fait ! Laissez faire les hommes. Ils peuvent être très compétents quand ils veulent, quand vous n'êtes pas sur leur dos 24 heures sur 24 à vérifier ce qu'ils ont fait (ou pas fait). Ils sont très doués pour apprendre, même s'ils feignent, stratégiquement (mais rien ne nous empêche d'en faire autant), de ne pas savoir faire... Les malins !

J'ai assisté, le 9 février 2012, à la 1ère journée des mères actives : la Journée Maman travaille. Durant la première table ronde - intitulée très joliment Plafond de mère (terme inventé par Marlène Schiappa, la jeune fondatrice du réseau Maman travaille, et largement repris depuis dans la presse) - Brigitte Grésy, l'une des intervenantes, Inspectrice Générale des Affaires Sociales, auteure de quatre rapports sur la parité dont Inégalités hommes-femmes dans le monde du travail (juin 2009) et du Petit Traité contre le sexisme ordinaire (Editions Albin Michel), a dit qu'il serait utile aux femmes "d'organiser leur incompétence ménagère" !

A vous, mine de rien, d'organiser subtilement votre nouvelle "incompétence ménagère", quitte à avoir quelques troubles de la mémoire (un Alzheimer précoce ?) : "Euh, désolée, sais plus pas faire... Non, vraiment là, je ne vois pas !".    

Attention : à distiller avec parcimonie sous peine d'être rapidement démasquée !

 

Que faire si votre moitié rechigne ?

Vous avez discuté, négocié, en y mettant toute votre bonne volonté, vous avez pris sur vous afin de ne pas perdre votre self-control légendaire, mais rien n'y fait. Il reste sourd à votre souhait d'une répartition des tâches plus équitable et fait mine d'oublier, voire s'y oppose carrément, arguant que lui travaille, pas vous, ou que lui travaille à temps plein, pas vous, ou que ce n'est pas son boulot mais le vôtre (après tout, vous êtes une femme : l'entretien de la maison n'est-il pas le domaine de prédilection des femmes ?).

Avant d'aller voir votre avocat pour vous renseigner sur la procédure de divorce la plus avantageuse, deux solutions s'offrent à vous :

- soit vous optez pour une femme de ménage ;

- soit vous vous mettez très sérieusement en grève.

 

3- Optez sans complexes pour une femme (ou un homme) de ménage.

J'ai eu le plaisir de poser la question : "Que conseilleriez-vous en priorité aux mamans qui se sentent débordées, fatiguées, stressées par les contraintes de la vie quotidienne ?" à Isabelle Fontaine, auteure de Devenir mère et réussir professionnellement (2012, Editions Leducs). Egalement maman de deux enfants, elle réponds : "En n°1, sans hésitations : prendre une femme de ménage. Il y a des aides qui font que financièrement, c'est tout à fait abordable. Mieux vaut renoncer à une paire de chaussures dont on n'a pas besoin et se faire aider à la maison. Le bénéfice gagné est énorme, tant au niveau pratique que psychologique. On s'allège d'un poids énorme."

Il est vrai que s'offrir les services d'une femme/un homme de ménage n'est pas à la portée de toutes les bourses, j'en conviens. C'est une charge supplémentaire que toutes ne peuvent pas se permettre. Néanmoins, cela vaut la peine de se pencher sérieusement sur la question et de sortir sa calculatrice ! Faites le calcul : deux heures de ménage par semaine représentent le même budget qu'un dîner lambda. Vous pourriez par exemple rogner sur un autre poste de dépenses et faire quelques sacrifices pour vous offrir ce "luxe" qui fera grimper en flèche votre qualité de vie. Pensez aux bénéfices que vous retirerez à déléguer une partie du ménage à un tiers, en terme de temps libéré et de tranquillité d'esprit. En confiant en priorité les tâches que vous abhorez, vous vous donnerez de l'entrain pour assumer le reste (avec conjoint et enfants bien sûr) car vous aurez le sentiment que les choses avancent.

Lilly n'a plus besoin d'être convaincue et a tranché : "Moi, j'ai franchi le cap, j'ai trouvé une femme de ménage qui commence demain ! Je n'ai pas vraiment les moyens financiers de me payer ces trois heures par semaine... Mais l'idée de commencer le week-end dans une maison tip-top me fait rêver depuis des années. Les courses sont casées dans la semaine et je sens que je vais enfin profiter de mon week-end complet avec ma petite famille !".

Pour en savoir plus (contrat d'embauche, avantages fiscaux...) :

- Fédération des particuliers employeurs : www.fepem.fr

- Le parcours du parent employeur : www.pajeemploi.urssaf.fr 

 

4- Ultime recours : la grève du ménage !

D'une efficacité redoutable. Machiavélique. Dissuasive.

A réserver aux cas les plus récalcitrants.

Si, comme Adélaïde, vous en avez marre de ramasser les chaussettes de votre mari à côté du lit, il existe une solution pour que cela ne se reproduise plus : "Laissez donc votre mari accumuler les chaussettes. Quand vous ferez le ménage, aspirez et lavez autour. Le jour où il n'y aura plus de chaussettes propres dans son armoire, vous l'enverrez se ravitailler sur le sol de la chambre. Testé et approuvé ! Mon mari ne laisse plus rien traîner dans la chambre ! Pendant un moment, il avait pris le pli d'abandonner ses vêtements de travail par terre, derrière la porte de la salle de bain, jusqu'au jour où j'ai "oublié" une serpillère mouillée pile derrière la fameuse porte. Il est parti travailler le lendemain avec les vêtements mouillés et il faisait froid. Depuis, il les accroche. Il suffit juste, parfois, de les "vacciner", ils s'en souviennent...".

 

5- Dernière carte à abattre avant de changer de mari : la grève de l'amour !

Si rien ne fonctionne, abattez alors votre toute dernière carte : la grève de l'amour !

 

La source des femmes 

La Source des femmes, ça vous parle ? Ce film de Radu Milhaileanu, présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2011, et incarné entre autres par Leïla Bekhti, pourra vous inspirer : l'histoire se passe de nos jours dans un petit village, quelque part entre l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les femmes vont chercher l'eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb, et ce depuis la nuit des temps. Leila, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l'amour : plus de câlins, plus de sexe tant que les hommes n’apportent pas l’eau au village...

Nul doute que cet argument-là saura convaincre votre bien-aimé du bien-fondé d'un partage des tâches plus équitable.

 

Quelques ressources utiles :

- www.menage-equitable.fr, un logiciel téléchargeable en ligne (payant) qui vous aidera à établir, en fonction des disponibilités de l’un et de l’autre, un planning "complet et parfaitement équilibré" des tâches ménagères à accomplir.

- Le Kifefoi 2013, un calendrier de partage des tâches, dans la collection Memoniak.

 kifekoi 2013

 

Et pour continuer sur le même thème, retrouvez-moi ce matin même à 6h 50 et à 9h 50 avec Léopoldine Dufour sur France Bleu Hérault (101.1 ou 100.6 FM).

Belle et agréable journée !

 

©Shutterstock, Yuri Arcurs (crédit photo homme qui repasse)      

Partager cet article

Signé par Zen et Organisée ! - dans S'organiser à la maison
commenter cet article

commentaires

Pauline 23/10/2014 00:27

Je suis dans le même cas qu'Honorine, j'ai essayé tous ces conseils, je trouve ça désespérant!
Par exemple la vaisselle: si le matin il n'y a plus de bol, il n'hésitera pas à manger dans un tupperware, je me lève le matin il y a tout en bordel dans le salon! Ce matin je lui ai préparé la
machine (programme et température en place, il avait juste à mettre les vêtements dans la machine et appuyer sur démarrage, mais même ça paraît trop compliqué
Nous avions dit que nous ferions moitié moitié au niveau des tâches, mais au final je ne sais plus comment faire, surtout que je travaille et qu'il est au chômage ...
Besoin de conseils !!!

Zen et Organisée ! 27/10/2014 12:16



Pas de recettes miracle, Pauline, mais du cas par cas. Je n'ai malheureusement pas de baguette magique (même si j'aimerais bien !) pour résoudre les mauvaises répartitions des tâches, voire un
problème de communication dans le couple...



Honorine 22/03/2013 08:49

Je conclus à la lecture de cet article que je suis vraiment malchanceuse : j'ai essayé avec mon mari tous les trucs suggérés (ne plus laver son linge, ne plus rien ranger dans la maison ...), mais
cela ne le fait nullement changer (il va chercher de vieux pantalons usés, cela ne le gêne pas ; il ne voit pas l'accumulation du bazar et je craque bien avant lui ; depuis Noël, il a un pantalon
neuf et un tas de chaussettes qui traînent à la chaufferie, en face de l'escalier qu'il emprunte plusieurs fois par jour ... je pense qu'il ne les voit même pas ...). Apparemment le cas (et notre
couple) est désespéré ... :-((

Tanya 25/07/2015 04:45

Bonjour Honorine,
Après avoir lu ton post qui m'a plutôt remonter j'ai décidé de t'envoyer un message de soutien. Je suis persuadée que tu es une femme génial qui mérite d'avoir du temps pour ce faire plaisir et d'être détendu quand tu arrives chez toi. Mon conseil n'est pas des plus agréable, je pense qu'il va falloir lui parler très fermement avec des exemples bien précis, il va falloir que tu sois une lionne. Sinon ça va finir par péter, un jour tu vas rentrer chez toi tu vas voir que encore une fois c'est dégueulasse et comme tu auras passé une sale journée tu vas commencer a lui gueuler dessus et vous finirez par vous dire des choses que vous allez regretter parce que vous ne les pensez pas vraiment. Si il ne réagit pas alors part pendant quelques jours, part seule chez une amie ou chez de la famille et quand il te demandera pourquoi tu lui répondra simplement que l'idée de devoir rentrer tous les soirs dans une maison crade ne te convient plus et tu es au bord du craquage. Le discours a fait ses preuves. Si ça marche vraiment pas tu lui met le nez dans la crasse, tu lui montre après avoir parlé ce qui ne vas pas il faut vraiment leurs dire votre ressenti et que ça vous rend malheureuse parce que ça veut dire qu'il ne vous respecte pas. En tout cas je suis de tout Coeur avec vous et particulièrement avec toi Honorine

Selma 11/03/2013 16:03

Avec plaisir! J'ai perdu le mien, mais j'aurai un nouveau numéro d'ici là :-D J'espère qu'aurélie sera de la partie aussi!

Selma 08/03/2013 14:12

Super article Diane! nous avons malheureusement tendance à penser pour les hommes qu'ils ne peuvent/savent/veulent pas faire. Sauf que quand ils s'y mettent, ils entendent que ce n'est pas bien,
pas comme ça qu'il faut faire etc...il est grand temps de lâcher prise, comme tu suggères! Et sans que ce soit forcément une grève : personne ne fait jamais rien de pénible sans être obligé de le
faire. Donc si les chemises sont repassées et les chaussettes propres+dans le tiroir : il n'y a plus besoin de faire quoi que ce soit! Donc si déjà les femmes arrêtaient de faire tout à place des
hommes, ils seraient bien obligés de mettre la main à la pate. J'adore ton exemple des chaussettes. On peut aussi parler des chemises à repasser : je suis toujours sidérée de voir de jeunes femmes
actives repasser les chemises de leur conjoint. Sauf que le conjoint n'ira jamais travailler avec des plis, donc si ses chemises n'étaient pas repassées, il les repasserait lui-même. (c'est
d'ailleurs comme ça chez moi :-)) Bises bises!
PS : tu vas à la journée Maman Travaille cette année? j'aimerais bien t'y voir :-)

Zen et Organisée ! 08/03/2013 14:33



Merci Selma ! Oui, bien sûr, j'y serai (date bloquée sur l'agenda) mais je n'ai pas encore réservé ma place. J'y vais de ce pas... Je serai ravie de t'y rencontrer ! Par contre, il faudra
qu'on s'échange nos portables avant et qu'on s'appelle sur place. On s'est ratées l'année dernière avec Aurélie Ravier, tant il y avait de monde durant les pauses... Bises !



           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)