Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 08:00

 

5 clés pour réussir son désencombrement

 

En début d'année, aussi sournoisement que la grippe et la gastro, la désencombrite aïgue (oui, moi aussi je regarde Docteur La Peluche !) se répand dans les foyers comme une traînée de poudre.

Est-ce un hasard d'ailleurs si janvier est traditionnellement le mois du "blanc" ? Et non, parce qu'en début d'année, on a envie de neuf, de vide, de propre, d'espace, et c'est tant mieux !

Les bonnes résolutions aidant, on s'est promis, les yeux dans les yeux avec son miroir, que jamais, plus jamais, nous ne serions aussi encombré(e)s qu'en 2014 ! Croix de bois, croix de fer, si je mens...

Et vous avez bien raison car vous n'imaginez pas à quel point désencombrer une maison, une pièce ou ne serait-ce qu'un petit espace, fait du bien.

 A différents niveaux.

 

Je l'ai déjà dit ici mais tant pis, je prends le risque de le répéter à nouveau :

 

Désencombrer libère.

 

Vraiment.

Et pas seulement au niveau de l'espace.

Ca libère une énergie folle, une fierté d'abord, pour soi ("J'y suis arrivé(e) !"), et ça libère surtout de l'énergie pour autre chose, qui n'a parfois strictement rien à voir avec la pièce désencombrée.

Quand on parvient à faire place nette chez soi, on se découvre soudain, presque "comme par magie", enfin disponible pour ce projet qu'on avait mis de côté dans un tiroir mais qui pourtant nous tient à coeur, prêt(e) comme jamais à s'ouvrir davantage aux autres et s'engager dans une nouvelle relation, ou encore pour imaginer notre avenir sous un angle nouveau, vers d'autres possibles.

Tout ceci, nous le pressentons parfaitement et c'est pour ces mêmes raisons que nous sommes si nombreux, si nombreuses, à vouloir nous lancer dans une démarche de désencombrement, et ce quelle que soit son ampleur.

 

Nous pressentons que nous ne pouvons plus, ni ne souhaitons plus continuer à vivre encombré(e)s de mille et une choses.

Nous savons, au fond de nous, que ces mêmes mille et une choses nous bloquent et nous empêchent d'avancer, ou pire même, d'être qui on est vraiment...

La démarche est donc tout à fait naturelle et salutaire. En revanche, ce qui l'est moins, c'est de vouloir s'y engager tête baissée, sans réflexion, sans préparation, tous azimuts.

Le risque, et je suis sûre que cela parlera à certain(e)s d'entre vous, c'est de se décourager devant l'ampleur de la tâche avant même d'avoir commencé !

Car oui, désencombrer prend du temps. Désencombrer peut fatiguer. Demande de l'énergie. Peut s'étaler sur des mois (oui, des mois). A côté de ça, la vie continue : travail, enfants, maison, courses, ménage, projets x et y, bref la vie, quoi ! 

Alors, comment faire ? Coment trouver du temps tout en continuant à assurer (tout) le reste ?

 

***

J'ai compilé pour vous 6 conseils, 6 clés tirés de mon atelier "3 mois pour désencombrer et alléger sa vie !" dont la prochaine session démarre le 1er février prochain, pour vous aider à réussir votre désencombrement :

 

1- Faites de votre désencombrement une priorité.

Prémunissez-vous d'emblée contre la tentation de vouloir vous engager dans de trop nombreux projets, aussi louables soient-ils, en même temps. Vous ne vous rendez pas service en souhaitant à la fois reprendre la course à pied, préparer le prochain semi-marathon de votre ville, avancer sur votre projet de reconversion professionnelle, vous former à la PNL, mettre en place une nouvelle organisation à la maison et créer une nouvelle association. Ne courez pas plusieurs lièvres à la fois et acceptez que la vie soit tout simplement faite de cycles ("Un temps pour tout").

Prenez le temps de noter tous les projets et objectifs à court et moyen terme (le 1er semestre 2015 par exemple) que vous avez en tête de concrétiser (à titre professionnel ou personnel). Puis donnez-vous quelques jours pour identifier parmi cette liste les deux ou trois projets (grand maximum) sur lesquels vous souhaitez mettre l'accent en priorité. 

Si le désencombrement fait partie de vos deux ou trois grandes priorités à court ou moyen terme, alors foncez ! Si non, ne culpabilisez pas puisque vous venez de faire un choix en conscience et que votre désir de désencombrer n'est que différé dans le temps.


2- Ne soyez pas trop ambitieux au démarrage.

C'est l'un des écueils les plus fréquents pour les candidat(e)s au désencombrement !

Quand on décide de se lancer dans une telle entreprise, fort d'une belle énergie et d'une motivation sans failles (tout du moins au début...), on a tendance à surestimer notre capacité d'action, tout comme le temps réel que nous pourrons y consacrer.

Parallèlement, on sous-estime le temps que nous prendra telle pièce, ou encore telle autre. Là où on avait estimé, à la louche, 2 heures pour le bureau, il nous en aura fallu, finalement, le double, voire le triple !

Il est préférable de revoir (un peu) vos exigences à la baisse dès le départ, quitte à vous fixer des objectifs intermédiaires qui vous permettront de mesurer votre progression en cours de route.

Vous éviterez ainsi de vous décourager face à l'immensité de la tâche et de voir votre motivation retomber comme un soufflet au bout d'une semaine !

 

3- Fixez-vous des objectifs précis.

"La chance ne sourit qu'aux esprits bien préparés" (Louis Pasteur)

 

Evitez de partir dans tous les sens et centrez votre attention sur des objectifs précis : 

• Quelles pièces allez-vous décider d'entreprendre ?

• Dans quel ordre ?

• Combien de temps vous donnez-vous ?

• Combien de temps pourrez-vous consacrer à votre projet ?

• Sur quelle "équipe" pourrez-vous compter ? Œuvrerez-vous seul(e) ?

 • Etc.

 

Ne négligez aucun détail. Faites bien le tour de la question, parlez-en avec votre conjoint, bref, soignez l'étape "Préparation", et ce avant même de commencer à trier le moindre tiroir.

Plus vous serez précis(e), plus facilement vous atteindrez votre objectif de désencombrement.


4- Visualisez dès le départ le résultat que vous souhaitez atteindre.


De quoi avez-vous besoin pour vous sentir bien chez vous ?

Avez-vous besoin de plus d'espace, d'ordre, de temps pour vous occuper davantage de votre chez-vous, de revoir votre système de rangement dans votre couloir, d'une décoration différente, qui vous correspond davantage aujourd'hui parce que vous avez évolué, de blanc, de rose, de chaleur, de davantage de lumière, de couleurs, de moins de meubles, de moins de jouets dans le séjour, d'un coin à vous pour vous reposer, créer ou recharger les batteries, d'un tapis à proximité du canapé et de gros coussins pour jouer simplement avec vos enfants, d'un intérieur globalement plus propre car c'est ce qui vous empêche de profiter sereinement de votre intérieur, d'un beau service à thé ou à café pour retrouver le plaisir de recevoir des ami(e)s ou pour vous faire plaisir à vous lors des soirées chaudes d'hiver, etc. ?

Prenez le temps de vous poser la question et d'identifier le cas échéant les points qui vous séparent aujourd'hui d'un réel bien-être à la maison, tel que vous, vous le concevez.


5- Donnez-vous du temps !

Pourquoi vouloir aller si vite ? Donnez-vous du temps, le juste temps dont vous avez vraiment besoin pour désencombrer sans y consumer toute votre énergie.

En vous donnant un temps suffisant, qui vous permettra d'assurer le quotidien en parallèle, vous évitez ainsi de vous mettre trop de pression, et par ricochet de culpabiliser si vous n'avancez pas aussi vite que vous l'aviez imaginé. 

Bref, vous l'avez compris, en vous donnant du temps, vous mettez toutes les chances de votre côté pour aller sereinement et sans pression jusqu'au bout de votre projet.

Et se donner du temps n'empêche pas, de temps à autre, de se fixer des stratégies de temps limité pour avancer très concrètement sur une pièce ou un petit espace en concentrant toute son énergie sur un temps (court) donné !


6- Réévaluez régulièrement vos objectifs.

 

Un jalon est un repère, une balise. Un repère balisé que l'on plante en terre pour prendre des alignements ou déterminer une direction. Au sens figuré, se dit des idées ou des étapes qui servent à diriger ou à se situer dans une étude, un travail, un projet.


Quand vous vous engagez dans la poursuite d'un objectif, comme celui de désencombrer par exemple, il est fondamental que vous gardiez à l'esprit, tout au long du parcours, une vision très claire de votre objectif final.

C'est à la fois ce qui va nourrir votre motivation en cours de route et ce qui vous donne la direction à suivre.

 
Mais il est tout aussi important pour la réussite de votre projet de 
mesurer régulièrement le chemin parcouru en vous fixant des buts intermédiaires, des paliers, des jalons.


Le fait de morceler votre travail en petites étapes le rendra beaucoup plus surmontable à vos yeux.

 
En déterminant et en posant des jalons, en vous fixant des étapes intermédiaires, 
 vous clarifiez le chemin que vous devez emprunter pour parvenir à votre objectif.


Ces jalons vous permettent, une fois identifiés, de faire le point, de procéder à des ajustements si nécessaire et de réévaluer à échéance régulière votre plan en cours de route.

 

 

***

 

Ces 6 clés énoncées ainsi ont l'air évidentes, n'est-ce pas ? A les lire, noir sur blanc, là comme ça, rien de transcendant, en effet, mais pourtant, croyez-moi, il s'agit bien de préalables indispensables à la réussite de son projet (petit ou grand) de désencombrement.  

Ce sont des petits efforts supplémentaires qui vous permettront, au final, de gagner assurément du temps ET de l'énergie, et d'atteindre tranquillement, au rythme que vous aurez décidé, cet état de sérénité qui fait que l'on se sent tout simplement bien chez soi...

 Bon désencombrement !

 

 

item6.png

 

"Le cocooning est la recherche d’un confort douillet chez-soi. En famille ou bien avec soi-même, mais au chaud ! L’essentiel étant de se séparer du reste du monde, le temps de se reposer et de se calmer, mais aussi le temps de ne penser qu’à soi et de s’offrir quelque détente et quelque plaisir."

  (Perla Serfaty Garzon)

 


Partager cet article

commentaires

Laurence 02/08/2015 10:19

Bonjour Diane
Si j'écris sur ton blog c'est que je suis confrontée à ce problème :" je garde Tout cela peut servir" et je ne me résigne pas à jeter ... 30 ans que je "garde" ..pour ... "Quand je serais à la retraite" c'est maladif.... (Mes parents ont connu la guerre... Le psy m'a expliqué que les enfants ont des sequelles (je fais court)) la retraite approche. J'éttouffe dans ma maison. Mon mari mes enfants .... Sans commentaires !! Et moi je suis en guerre avec moi. Je prends tes clés et je vais les appliquer pour commencer 2016 : Zen.

Nilala 26/02/2015 08:39

Il est très bien fait ce billet. Voilà où j'échouais: ne planifiant rien, j'en faisais trop d'un coup et me décourageais ensuite.
Je crois que je vais faire l'inventaire systématique de ma Maison pour me donner des objectifs précis.

Merci!

Zen et Organisée ! 02/03/2015 13:52

Avec plaisir, Nilala ! Bon courage pour ce nouveau chantier ;-)

Ludivine 24/01/2015 11:16

J'ai du retard et je ne découvre ton article que maintenant. On est totalement sur la même longueur d'onde :-)
Chez nous le désencombrement revient régulièrement: on profite de quelques jours sans les enfants pour s'attaquer à deux à une petite zone: le placard de l'entrée ou de la buanderie, le dressing...
A Noël, c'est mon bureau qui a été repensé. Ça fait un bien fou et redonne de l'énergie, mais effectivement il faut bien y penser avant de commencer au risque de se faire déborder...
Prochaine étape ici, le placard des enfants!

Zen et Organisée ! 24/01/2015 15:33



Oui, bien d'accord avec toi, ça fait un bien fou ! :-) A très bientôt, Ludivine !



Marina 17/01/2015 10:14

Diane, par hasard, tu n'aurais pas écrit le premier point en pensant à moi ;) ? Je confirme : on ne se rend pas service en courant plusieurs lièvres à la fois, c'est ma boîte de lexomil qui le
prouve !

Zen et Organisée ! 18/01/2015 13:26



Promis, je t'assure que non ;-) Prends bien soin de toi et n'en fais pas trop ! Bises



           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)