Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 05:30
Se réappropier son temps, ce long chemin

Vous le savez mieux que personne, voilà plusieurs années déjà que j’étudie, je décortique, je teste, j’expérimente (avant de faire expérimenter aux personnes que j’accompagne) les meilleures façons de se réapproprier son temps.

Ceux qui me connaissent savent qu’il s’agit chez moi d’une forme d’obsession : ne plus subir le temps (que j’ai longtemps subi également) mais le choisir, autant que possible, se le réapproprier, avec une conscience aigue de sa valeur et de sa richesse :

  • Comment reprendre la main sur la perception de son temps ?
  • Comment apprendre à le gérer autrement ?
  • Comment faire de son temps son allié, au-delà, bien sûr, d’une formule toute faite qui « fait bien » sur un titre de formation, d’atelier ou de livre ?
  • Oui, comment faire de son temps son allié, vraiment ?

 

J’ai commencé à partager le fruit de mon travail en mai 2011 avec une première série d’ateliers en présentiel intitulés Mamans débordées, allégez votre agenda !

J’ai poursuivi en 2013 par la conception et l’animation d’une journée de formation dans plusieurs grandes villes de France, Femmes débordées, réappropriez-vous votre temps !

J’ai proposé sa version en ligne via mon tout premier atelier en ligne, Mon temps et moi, que j’ai animé durant deux ans, et qui m’a permis d’accompagner 132 participantes.

J’ai enfin animé de nombreuses sessions de formations inter et intra entreprise sur la Gestion du Temps et des Priorités, et accompagné de nombreuses personnes en coaching individuel.

Autant vous dire que le sujet ne m’est pas étranger…

Pourtant, s’engager dans une démarche de réappropriation de son temps est une démarche exigeante, tout aussi exigeante qu’elle est passionnante ! Elle demande de la vigilance, de l’attention et de la conscience.

Permettez-moi de vous préciser que je suis confrontée à peu de choses près aux mêmes problématiques que vous :

  • Une charge de travail importante (parfois très importante).
  • De multiples activités alors même que mon temps n’est pas extensible (mes journées font également 24h).
  • La fatigue, des baisses d’énergie, la lassitude aussi (si, si !).
  • Des sources de distraction multiples (smartphone, réseaux sociaux, etc.).
  • Beaucoup d’envies, de l’enthousiasme, des projets à foison, une créativité débordante.
  • 3 enfants, à concilier avec un travail que j’exerce à la maison (no comment…).
  • Etc.

Je vous épargne une longue liste à la Prévert mais je suis sûre que vous voyez parfaitement ce que je veux dire.

Mais alors, me direz-vous, que va-t’elle pouvoir bien nous apprendre ici, sur ce blog, ou en atelier,  si elle rencontre les mêmes problématiques que nous ? (traduction : « Mais qu’est-ce que je fous là !? »)

La différence tient en un mot : C H O I S I R.

Je profite de cette occasion pour partager avec vous une croyance à laquelle je crois fermement (sinon, en effet, ce ne serait pas une croyance…) :

 

Le temps est ce que nous en faisons.

 

Je joue sans cesse avec le temps, un peu comme une pâte à modeler, je le manipule avec mes mains, je le triture, je l’étire, je l’aplatis, je le découpe, je le tranche, je l’arrête.

 

 

Je choisis en conscience ce que je veux en faire : je choisis de dire oui, je choisis de dire non, je choisis de renoncer, je choisis d’annuler, je choisis de m’engager, je choisis de cloisonner, je choisis de reporter, je choisis de mettre des limites, à mes envies, nombreuses, aux autres aussi.

Bref, je m’applique à moi-même 100 % de ce que je préconise aux autres. Une question de congruence et de respect de mes valeurs ! La tâche est parfois difficile, parfois délicate (quand il s’agit de dire non par exemple, ou de renoncer), parfois aussi j’échoue et je me retrouve débordée, surmenée, stressée. Comme vous peut-être aujourd’hui.

 

Zen & Organisée, oui, mais pas tous les jours !

 

Et je l’accepte volontiers car cela me permet de remettre en question et d’analyser mes choix et mes comportements, de continuer à grandir sur ce chemin d’apprentissage et de rester au plus près des problématiques des personnes que j’accompagne.

Puis j’applique d’autres stratégies pour retrouver mon centre et reprendre à nouveau la main sur mon temps, pas dans un esprit de contrôle mais bien de coopération : bien vivre mon temps, vivre en accord avec lui, vivre mon temps autrement.

Se réapproprier son temps, un long chemin ? Assurément, et c'est tant mieux. Vous ne changerez pas votre relation au temps d'un coup de baguette magique, d'un claquement de doigts. Progressivement, pas à pas, vous l'apprivoisez, vous faites ami/amie avec lui, vous comprenez, au fil du temps, que le temps n'a pas besoin d'être "dompté", et qu'il est bien, soyez en sûres, votre meilleur allié.

Alors, on continue à partager ce chemin ensemble ? ;-)

 

Partager cet article

commentaires

NanA*~~ 01/08/2016 23:42

Merci!!
Je lis a nouveau cet article avec plus d'éveil de ma part quant a mon avenir...
Jau beaucoup progressé dans ma vie, au point de mettre décidée par exemple un beau jour de cesser de feindre quant a mes routines sports...enfin mengager durablemznt dans ma vie, carje sais pourquoijen fais e cz qu'ils me procurent (en + dune superbe hygiene de vie et progressions quant a mon Moi).

Mon soucis:Je procrastine moins, mais ne parviens pas a passer rapidement a l'action pour des choses quand meme importantes!
Exemple: ma visibilité post scolaire pour le monde de l'emploi ou du moins l'alternance.

Jai beau me pardonner parfois a me dirz que lo a aussi chacun son rythme... là où jaimerais changer concerne le faitque jai souvent deja identifié mon mal-être depusi un moment, je me répète et me répète encore quant a ce qui ne va pas, quant à ce que je devrais faire; J'ai beau tenir des to-do lists auxquelles je ne me tiens pas pour cet exemple-ci.
Pourtant, a mon école et stage actuel, je suis vu tel un "bijou" (compliment de ma directrice).
Je me choisis aujourd'hui, mais certainement pas assez fort. Je ne me booste pas plus et pas + souvent.
Je me veux une indépendance financière totale et m'assumer en tant qu'être complètement.
Dans ce cadre, comment parvenir a casser des noeuds & ceoyances limitantes venant de son enfance?
Merci d'avance pour votre retour.

david 16/05/2016 20:06

Merci pour ce partage qui m'inspire car je me sens très concerné en ce moment!
Ma croyance du moment : on a jamais assez de temps, d'argent, d'énergie et d'amour.
Arf... il y a encore du travail ! ;-)

NiniDS 11/05/2016 06:48

Merci pour cet article intéressant. Effectivement, c'est un long chemin, pavé de réussites et d'échecs, de changements et de réflexions... mais un chemin passionnant...
Bises, belle journée.

Zen et Organisée ! 11/05/2016 08:50

Passionnant en effet ! Belle journée à toi aussi.

Lémuel 30/04/2016 15:49

Nous avons effectivement cette mauvaise habitude de laisser le temps organiser elle même notre journée. Comme tu le dis si bien, c'est à nous de choisir... Un article très frais, très intéressant.

Nadia 30/04/2016 15:05

Merci Diane !Eh oui on continue à le partager ensemble ;)) !

Emilie 29/04/2016 15:03

Merci

           LR3-0332.jpg

                       Diane BALLONAD ROLLAND

                      contact@zen-et-organisee.com

 

Face à l'accélération du temps, prenons le temps de nous poser, osons ralentir, en soi, chez soi mais aussi au travail, et commençons à nous réapproprier consciemment notre temps !

 

Maman de 3 enfants, je suis Coach, Consultante et Formatrice en Organisation Personnelle et Gestion du temps. 

 

Créé en 2010, ce blog propose, à travers des articles, des interviews ou des ateliers interactifs en ligne, une réflexion et des pistes concrètes pour changer notre regard sur le temps, apprendre à ralentir, nous recentrer sur nos vraies priorités, prévenir l'épuisement et trouver un meilleur équilibre entre les exigences de la vie professionnelle, les obligations de la vie familiale et nos aspirations personnelles.


"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." (Antoine de St-Exupéry)